Origines des montagnes et vallées et des pierres.

Publié le par Alain GYRE

202 Origines des montagnes et vallées et des pierres.
Recueillià Betroko

Autrefois, dit-on, les montagnes, les vallées et les pierres n'existaient pas sur la terre, qui était couverte d'herbe, de rivières et d'arbres fruitiers très agréables.

Un jour, dit-on, les enfants du Zanahary descendirent sur la terre pour se promener.

Comme il faisait très chaud, les enfants prirent un bain et nagèrent.

Après, ils continuèrent leur promenade selon leur bon plaisir, et tout à coup aperçurent dans les herbes une belle statuette en argile.

Ils la prirent et l'enveloppèrent avec des feuilles vertes pour l'emporter dans le ciel.

En voyant ce larcin, toutes les terres furent mécontentes, quelques-unes s'élevèrent à une très grande hauteur et coururent après les enfants, tandis que les autres leur jetaient des pierres et les faisaient tomber.

Tel fut, d'après le récit, l'origine des montagnes, des vallées des rochers.

Les terres qui s'élevaient dans l'air formèrent les montagnes, les pierres devinrent des rochers et les pierres qui se trouvent maintenant en abondance sur la terre.

 

 

202 bis Origines des montagnes et vallées et des pierres.
ConteBetsimisaraka

Recueilli par l'auteur de la bouche d'un vieillard à Anivorano (province d’Andevoranto)

 

Un jour, dit-on, le fils du Zanahary descendit du ciel pour faire un kabary (1) aux Terres il les convoqua donc en un certain endroit pour un jour fixé.

Mais le fils du Zanahary n'arrivait pas à l'heure dite.

Alors les terres ne savaient que faire, les unes voulaient rester, les autres s'en aller. Quand le fils du Zanahary fut là, il demanda à celles des Terres qui étaient présentes ce
qu'étaient devenues les autres, et elles répondirent.

« Elles étaient impatientes comme vous n'êtes pas venu à l'heure fixée, elles sont retournées chez elles. »

Et lui, mécontent, dit :

«  Qu'elles ne s'élèvent jamais vers mon ciel! Elle demeureront submergées par l'eau. Les bœufs les fouleront, les hommes les creuseront pour y trouver de l'or. Quant à vous autres, je vous remercie de votre exactitude. Je demanderai au Zanahary mon père de mettre sur vous des pierres et vous serez appelées Montagnes, et celles de vous qui se sont montrées désobéissantes seront appelées Vallées. »

 

 Voilà pourquoi, dit-on, les vallées foulées, creusées, remuées, sont couvertes de plantations, tandis qu'on respecte les montagnes, parsemées de roches.

 


(1) Discours publics, proclamations, affaires traitées dans les réunions publiques.

 

 

Contes de Madagascar

Charles RENEL (1866 – 1925)

Librairie Ernest LEROUX

PARIS

Publié dans Contes de Madagascar

Commenter cet article