Palais royal Ilafy : très peu connu

Publié le par Alain GYRE

Palais royal Ilafy : très peu connu

     

 

Lundi, 25 Février 2013

1-rova-d-ilafy.png

Situé à dix kilomètres au Nord d'Antananarivo, Ilafy fait partie des 12 collines sacrées de l'Imerina et une des trois fameuses collines d'Avaradrano.

Anciennement dénommée Ambohitrakanga "colline des pintades", c'était le chef-lieu du groupe statutaire Tsimiamboholahy, caste de notables hova, incontournable dans la gestion de la royauté merina . Du temps du royaume malagasy, cette colline était toujours rattachée à Ambohimanga. C'est aussi le lieu de villégiature de Radama II durant son court règne (1861-1863) . Radama II fut enterré à la sauvette sur la colline d'Ilafy et son nom presque inaperçu de la liste officielle des souverains merina. En moyenne, ce palais royal accueille en moyenne 300 à 500 visiteurs mensuellement. 90% des visiteurs sont des Malgaches. A l'origine, la colline reçut par la suite le nom d'Ilafy car la plupart des membres de la noblesse y retrouvaient des proches ou des relations. C'était également à Ilafy que Jean Laborde a installé la première manufacture d'armes en Imerina entre autres des fusils de chasse pour le royaume de Madagascar en 1833. On peut encore y admirer le palais de bois construit par Jean Laborde pour Radama II ainsi que la place publique et l'emplacement des tombeaux princiers.

L'un des premiers marchés créés fut localisé à Ilafy où les troupes de guerre du roi Andrianampoinimerina étaient formées. L'une des écoles primaires protestantes du quartier faisait partie des douze premières qui ont existé à Madagascar. Le tourisme pourrait s'améliorer grâce au Rova d'Ilafy. N'empêche que ce palais est un site touristique peu connu et peu visité.

NIR

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article