Paludisme: un nouveau médicament pour tuer le plasmodium

Publié le par Alain GYRE

Paludisme; Un nouveau médicament pour tuer le plasmodium

«Un nouveau médicament injectable sera mis en vente, l'année prochaine pour soigner le paludisme. Il sera plus efficace car, au lieu de subir des injections toutes les huit heures, le patient n’en fera qu'une fois par jour, pendant cinq jours», a fait savoir le professeur Mamy Randria, président de la Société de pathologie infectieuse de Madagascar (SPIM). C’était hier, à l'Académie Malagasy, en marge d’une réunion sur le thème «Les avancées sur les quelques pathologies infectieuses posant problème à Madagascar».
Le coût de ce médicament reste pourtant flou. «L'essentiel est de le faire connaître aux médecins avant sa vulgarisation», a ajouté le professeur Mamy Randria.
L'ancien médicament injectable n'est, ainsi, plus efficace. «Le traitement en trois jours de quinine intra-musculaire ne permet pas de guérir le paludisme. Ce médicament ne tue plus le plasmodium», a-t-il alerté. Aussi, avant de soigner un patient du paludisme, il faut effectuer un test de diagnostic rapide. «C'est seulement après ce test que le patient doit prendre de l'Artemisinin-based combination therapy, combinaisons à base d'artémisinine», conseille le président de la SPIM.

Vonjy Radasimalala

Vendredi 03 août 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article