Papier Antemoro: "une identité cachée!"

Publié le par Alain GYRE

Papiers Antemoro: « Une identité cachée ! »

     

 

Mardi, 17 Juillet 2012

Vis-à-vis du monde entier, les malgaches sont l’un des peuples les plus riches culturellement. Notre identité culturelle, reflétée à travers nos œuvres artistiques et artisanales, est la première caractéristique de notre diversité.

Parmi ces œuvres, les « papiers antemoro » constituent l’une de nos plus belles créations.

Selon Danielle Marie Claire, chef d’une petite entreprise de production de « papiers antemoro » sise dans la région Atsinanana de la Grande Ile, les « papiers antemoro » ne sont pas difficiles à concevoir puisque les matières premières nécessaires sont et doivent être issues uniquement de produits naturels telles que les feuilles d’ « avoha », base du « papier antemoro », les fibres végétales et les pétales des fleurs pour la décoration finale. A titre d’information, ces composantes sont broyées à l’aide d’une machine et sont assemblées. Le séchage s’achève après seulement une demi-journée. Ainsi, on obtient un magnifique « papier antemoro ». Le problème réside sur l’appropriation de ces produits. En effet, la récolte des feuilles d’ « avoha » ne peut se faire que sous la recommandation du ministère des Eaux et Forêt, et uniquement tous les deux ans. Selon notre enquête, la raison est que l’ « avoha » fait partie du patrimoine naturel malgache en sauvegarde. Donc, le ministère exige la repousse des parties cueillies avant une prochaine récolte. Pour cette entreprise de production de « papiers antemoro », les matières premières viennent de Fort Dauphin. Danielle Marie Claire avec son équipe de professionnels artisanaux prévoient la culture de l’« avoha » dans l’enceinte de leur petite entreprise de production de « papiers antemoro » non seulement afin de solutionner ce problème mais aussi afin d’éviter des dépenses et d’optimiser la satisfaction des demandes des clients.

Bref, la valorisation des œuvres culturelles tels que les « papiers antemoro », aussi uniques au monde, contribue non seulement au déploiement économique de la Nation malgache suite à la promotion du secteur de tourisme, mais aussi et surtout à la reconnaissance et à la remise en valeur de notre identité cachée, la malgachéité.

Niony H.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article