Parc de l’Isalo: Les riverains, partie prenante à la conservation

Publié le par Alain GYRE

Parc de l’Isalo: Les riverains, partie prenante à la conservation               

 

Jeudi, 07 Août 2014

  Pour des meilleurs résultats de conservation conjuguée au développement local, les riverains du parc national de l’Isalo prennent part aux activités de conservation. Cette approche se fait à travers la mise en œuvre du projet d’accompagnement des communautés riveraines. Ledit projet consiste, entre autres, à mettre en place des sous-projets agricoles et infrastructures. Citons la dotation en matériels et intrants agricoles comme les charrues, les herses, de l’engrais, des semences d’arachide. Une cinquantaine de ménages issus des fokontany de Mandabe, de Fandranarivo et de Vohimary sont parmi les bénéficiaires de ces dotations. Ces sous-projets sont une manière d’aider les riverains à aller sur le chemin du développement et de les motiver par la même occasion à prendre activement part à la conservation et à la pérennisation des ressources naturelles du parc. Les bénéficiaires sont identifiés de manière participative avec des membres de comités locaux du parc au niveau de chaque fokontany riverain du parc. Et pour mieux répondre aux besoins des riverains, d’autres actions ont été menées à la demande C’était le cas pour les habitants du fokontany de Ranohira basse. Il s’agissait de la réhabilitation d’une école primaire publique. Et pour les fokontany de Morarano, Lanja et Laborano, l’appui a porté sur la construction de 3 bâtiments scolaires. Le responsable auprès du cabinet Biodev Madagascar consulting et chargé de la mise en œuvre du projet, Aimé Rasamison affirme que ces bâtiments sont fonctionnels.

Quant aux fokotany d'Andohan’ Ilakaka et de Mangarahara, ils bénéficient de sous-projets d’élevage porcin et de dotation d'un broyeur. D’autres localités se sont vues dotés d’un barrage hydro-agricole, d’un gîte d'étape. Le logement de la gendarmerie à Beraketa a été également équipé, toujours dans le cadre de ce projet. En contrepartie, les bénéficiaires s'engagent à contribuer à la protection du parc par le biais de la mise en place de pare-feu, la lutte contre les feux. Pour renforcer cet engagement, un contrat a été signé entre Madagascar national parks Isalo et les bénéficiaires des sous-projets financés par la Banque, mondiale. Le directeur du parc, Aro Rajaonarivony explique : « Il s'agit en fait de compenser les activités que les populations mènent dans le parc avant la création de ce parc ». Le projet d'accompagnement a, par ailleurs, porté sur la mise en place d'une ceinture verte autour du parc. Cette approche se matérialise par la création de sites faisant l’objet d’un transfert de gestion aux communautés locales, la restructuration et la formation des comités locaux du parc en cogestion. Grâce à ces formations, les riverains contribuent aux actions de conservation et à la planification des actions de développement communautaire

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article