Parc national Baie de Baly: Menacé par une mise en place d’un port

Publié le par Alain GYRE

Parc national Baie de Baly: Menacé par une mise en place d’un port       

Vendredi, 14 Juin 2013

Malgré l’incapacité du régime Transitoire actuelle de délivrer une autorisation à des sortes d’exploitations, le grand parc national sise dans le sud-ouest de la Grande ile est désormais menacé.

En fait, la région fait un objet de construction d’un port ayant une capacité de chargement de 150 000 tonnes, qui s’étale sur une surface de 431 km2 selon nos sources. À cet effet, les organismes et associations exerçants dans la zone sont très inquiets pour les aires protégées qui abritent plusieurs espèces et presque endémiques.

 

En d’autres termes, le parc de Baie de Baly représente l’écosystème terrestre et l’écosystème marin et côtier. Ainsi, la baie de Baly est l’unique habitat de la tortue endémique Angonoka ou Astrochelys yniphora. On y retrouve également  13 espèces de mammifères dont 6 primates, 4 rongeurs, 2 carnivores et une espèce artiodactyle. 37 espèces de reptiles, 8 espèces d’amphibiens et 122 oiseaux dont 55 oiseaux d’eau ont été enregistrés dans le parc. 86% des espèces de grands oiseaux d’eau nichant en colonie de Madagascar vivent dans la baie. En effet, le parc est un site de nidification des oiseaux d’eau. Le parc abrite 3 espèces de lémuriens diurnes et 5 espèces nocturnes. Et il y a l’Aigle pêcheur de Madagascar Haliaeetus vociferoides, de son nom malgache Ankoay qui est un rapace endémique de la Grande Ile. Et enfin le Héron crabier blanc ou Ardeola idae. C’est une espèce migratrice et endémique de Madagascar.

 

Sinon en termes de flore, 129 espèces reparties dans 109 genres appartenant à 66 familles sont recensées dans la forêt de Baie de Baly. Parmi cette flore, on retrouve  24 espèces de Fabaceae, 9 Apocynaceae, 9 Euphorbiaceae, 8 rubiaceace, 7 anacardiaceae. Les espèces ligneuses les plus fréquentes sont les Gyrocarpus americanus et les Erythrephleum coumanga.

 

R.V.

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article