Parcs nationaux: construction d'un campus environnemental à Maroantsetra

Publié le par Alain GYRE

Parcs nationaux : Construction d’un campus environnemental à Maroantsetra

     

 

Mercredi, 01 Août 2012

Cinq nouvelles infrastructures seront construites pour la promotion de l’arrivée des touristes dans les parcs Masoala et Makira. 325 000 USD seront alloués à ce projet.

Une convention de partenariat, pour la construction d’un campus environnemental à Maroantsetra, a été signée officiellement hier, dans les locaux de Holcim Madagascar à Tsaralalàna. Ce projet s’inscrit dans le cadre du partenariat entre Madagascar National Parks et Wildlife Conservation Society (WCS), relatif à l’appui à la gestion du Parc national Masoala. D’après Christopher Holmes, représentant permanent de WCS à Madagascar, ce campus environnemental pourra devenir la principale source d’informations et de documentations d’interprétations, ainsi qu’un lieu de rencontres et de formation de tous les acteurs de la région. D’après ses explications, les travaux de construction débuteront en septembre 2012. « Les deux premières phases des constructions d’infrastructures s’achèveront en avril 2013. La totalité est prévue être prête, vers la fin du premier semestre 2013, mais c’est le ministère du Tourisme et Madagascar National Parks qui décideront de la date de réception et d’inauguration du campus », a-t-il affirmé.

Originalité. L’ambassade de Suisse et Holcim Madagascar sont également partenaires de la MNP et du WCS dans le cadre de ce projet. Les constructions de ce projet seront durables, selon Pascal Naud, directeur général d’Holcim Madagascar. En effet, sa société prendra en charge la totalité des 1 000 sacs de ciment nécessaire à ce projet. « Pour le reste, des matériels locaux seront utilisés pour relater l’originalité de cette région ».

Cinq infrastructures. Le campus sera composé de plusieurs infrastructures. On peut citer le Masoala Welcome Center ou éco-boutique qui fera office d’accueil ; un Centre d’interprétations, qui présentera aux visiteurs, des informations thématiques sur l’histoire, la conservation, la culture et les perspectives d’avenir du parc Masoala ; une salle de classe ouverte à l’emplacement central pour la formation environnementale de la population locale, des visiteurs, de l’enseignement national, etc. « Nous avons cherché depuis longtemps à résoudre les problèmes des parcs nationaux. La seule meilleure solution que nous avons trouvée jusqu’ici est l’intégration de la population aux activités du secteur du tourisme », a confié Guy Suzon Ramangason, directeur général de Madagascar National Parks. En effet, ce projet de construction figure dans cette démarche. Il reste à savoir les résultats de l’implantation de ce campus.

Antsa R.

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article