Parkings payant à Analakely : Grogne dans les rangs des taxis !

Publié le par Alain GYRE

Parkings payant à Analakely : Grogne dans les rangs des taxis !

(03-09-2014)

laune.20140903.Analakely.jpg

A la place du 13 mai, les parkings réservés aux Taxis ont disparu. Désormais, tout stationnement se paye 200Ar l’heure.

Certes, il a été décidé récemment par les responsables de la Commune Urbaine d’Antananarivo que dans la capitale, tous les parkings vont être transformés en parkings payants. Mais à notre connaissance, il n’a jamais été question de priver les taxis ville, surtout ceux de l’Avenue de l’Indépendance, des parkings qui leur sont réservés pour en faire également des parkings payants. Autrement dit, aucune information sur la suppression des stationnements des taxis sur ces lieux, de la part de la CUA, n’a été reçue jusqu’à maintenant. Mais l’on dirait que la réalité prouve le contraire car en ce moment même, des agents de la municipalité écrivent « payant » partout à Analakely. Ce qui signifie que désormais, tous les taxis qui veulent y stationner sont contraints de payer 200Ar par heure (ce tarif va grimper jusqu’à 500 Ar par heure par voiture au moment voulu, selon les explications). Ce qui a provoqué le mécontentement des concernés. «L’on a carrément scié les panneaux qui indiquaient le début et la fin des stationnements qui nous ont été réservés. Qu’est-ce qui fait de nous des taxis-ville si nous n’avons même plus nos propres parkings dans cette ville. Sommes-nous obligés de payer cet argent tous les jours, alors que nous nous acquittons déjà de notre droit de stationnement de 7 200 Ar tous les trois mois à la voirie ?», se plaint Fidinirina Rajaonarivony, porte-parole des conducteurs de taxi du côté d’Analakely. Avant de continuer : «De plus, faute de clients, beaucoup d’entre nous sont obligés de rester pendant au moins 4 heures dans notre parking. Ce qui signifie qu’ils sont donc contraints de payer 2 000 Ar de plus, à part le droit de stationnement déjà payé à la voirie. C’est inacceptable ».

 

Mauriciens. D’après les dires, cette nouvelle disposition a été appliquée il y-a une semaine. C’est donc à partir de cela que tous les parkings sur la place du 13 mai ont été marqués «payant». Et selon toujours Fidinirina R., l’implication des étrangers qui vivent dans les environs n’est pas à écarter. «L’on ne peut rien confirmer pour le moment. Mais quelque fois, l’on a constaté à l’œuvre très tôt dans la matinée des agents de la CUA accompagnés des individus qui ressemblent à des Mauriciens», confie-t-il.

 

Par ailleurs, Sitraka Ramanjatojaona, Conseiller Technique du PDS d’Antananarivo, joint par téléphone, a confié: « justement, la CUA se penche sur le sujet. Mais normalement, les lieux réservés aux taxis dans la capitale doivent toujours exister. Il faut seulement souligner que ces emplacements changent parfois de lieu ». Et lui de poursuivre dans la même occasion que la gestion des parkings à Analakely a été transférée au secteur privé, faute de moyens pour la commune. Une situation qui confirme alors la crainte des taxi-villes de ne plus y avoir leurs places. Mais cela ne signifie-t-il pas également que cet endroit a été carrément remis entre les mains des étrangers ? La CUA a-t-elle le droit de prendre une telle décision toute seule? Ainsi, bien que ce soit un endroit public, bientôt, personne n’aura plus le droit d’y stationner sans avoir au moins 500Ar en poche. Bref, à Tana, rien n’est plus gratuit, tout se paye.

 

Arnaud R.

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article