Patrimoine culturel aquatique: une richesse peu exploitée à Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Patrimoine culturel aquatique: Une richesse peu exploitée à Madagascar

     

cimetierre1.jpg

 

Samedi, 17 Novembre 2012

Etant une île, la quatrième du monde de par sa superficie, Madagascar a du potentiel incommensurable quand on parle de la mer et ses trésors enfouis.

Dommage pour la Grande Ile que ces atouts tant rêvés par les autres pays sont souvent sous-exploités, comme le balnéaire et les plongées sous-marines pour ne rester que dans le secteur touristique.

A part la faune marine, les vestiges des temps passés bien gardés au fond de l’océan attirent également pas mal de touristes. Ces derniers, connus par l’appellation de patrimoine culturel aquatique, sont les traces d'existence humaine présentant un caractère culturel, historique ou archéologique qui sont immergées, partiellement ou totalement, périodiquement ou en permanence, depuis 100 ans au moins.

Comme le peuplement de notre pays s’est fait par nombreuses vagues migratoires d’une multitude de voyageurs (voire pirates), les côtes malgaches grouillent de ces rares épaves historiques. Pointé du doigt à un certain moment comme étant un « mauvais gardien » de ses patrimoines par l’UNESCO, Madagascar va s’engager à protéger ce genre de patrimoine culturel. Un projet de loi autorisant la ratification de la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique adopté lors du dernier conseil des ministres sera bientôt soumis au parlement de la Transition.

Simon R.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

meranthe.c 19/11/2012 08:16

voila des sites à découvrir pour les passionnés de plongées