Patrimoine: Les hymnes royaux en version symphonique

Publié le par Alain GYRE

Patrimoine :Les hymnes royaux en version symphonique

hymnes.jpg

Un bel ensemble vocal a accompagné l’orchestre symphonique

Dans le cadre du 135e anniversaire de la Paroisse Avaratranjoma, l'ensemble des groupes de ses jeunes a revisité, hier, au Carlton Anosy sous la direction de Joseph Razafimanantsoa et Hando Razakamahefa les hymnes royaux depuis Radama I jusqu'à la Reine Ranavalona III. En version symphonique, l'ambiance est étonnamment empreinte de solennité.
Un premier évènement grand public, deuxième de ce genre. Sidikinina vient du chant patriotique anglais God save the King/Queen qui fait office d'hymne national. Jejy Music Institute en collaboration avec l'Eglise Anglicane, ont initié cette aventure musicale dans le but de valoriser ce patrimoine.
Héritage musical anglais
« Nous pensons que les hymnes royaux font partie de notre patrimoine qui mérite d'être connu du grand public. Les Sidikinina reflète l'appropriation du Malgache de la culture musicale anglaise » explique Hando Razakamahefa qui s'est chargé de l'arrangement avec Hantsa et Hery Razaka­mahefa.
Ces hymnes courts sont une concentration de beaucoup de choses. Orchestration colorée et précise, les instruments sont utilisés de manière pertinente. Ce qui donne encore plus de solennité à chaque hymne. Le chant de la chorale apporte son lot de charme à l'ensemble.
Toujours dans cette première partie, l'évènement a choisi de mettre en lumière le compositeur Ratany, Ratsimamakitany de son vrai nom. Le compositeur de Sambasamba Zanahary a particulièrement marqué le cantique protestant. L'héritage musical anglais est fortement présent dans ses compositions.
Place au répertoire classique dans une deuxième partie avec l'oratorio en trois actes de G.F. Haendel, Judas Maccabeaus. Un moment de communion mais aussi de partage entre les musiciens de Jejy music Institute et les autres groupes.

Domoina Ratsara

Lundi 12 novembre 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article