Patrimoine national: La protection des sites en question

Publié le par Alain GYRE

Patrimoine national: La protection des sites en question

1-cirque.jpg

Le Cirque rouge fait partie des sites naturels du Boeny inscrit dans le patrimoine national

Des sites et des monuments inscrits au patrimoine national se dégradent à cause du vandalisme. Une politique culturelle de conservation est impérative.

La ville de Mahajanga n’était pas en reste dans la célébration de la Journée internationale des monuments et des sites, jeudi. La direction régionale de la Culture et du patrimoine avec le Comité national du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), la région Boeny et le ministère de tutelle ont organisé deux manifestations pour l’occasion.
Une exposition, axée sur le thème « Patrimoine et éducation », sur les sites et monuments culturels des différentes régions de Madagascar a été ouverte à la maison de la Culture à Mangarivotra. Elle durera jusqu’aujourd’hui. Ensuite, une conférence-débat, portant sur « la problématique de la conservation des sites et monuments à Madagascar », a marqué l’après-midi de la journée du 18 avril. 
Héritage
Un inventaire au niveau national a permis de dénombrer 165 sites et monuments classés patrimoines nationaux.
« Protégeons et conservons le patrimoine national car c’est un héritage que nos ancêtres nous ont laissés et qui permet de nous identifier. Nous devons les conserver pour nos descendants et les générations futures, car ils garderont nos souvenirs à travers ce patrimoine. Ils permettent également de contribuer au développement de notre pays à travers le tourisme », a déclaré le Pr Rafolo Andria­naivo­arivony, président du comité national de l’ICOMOS.
Beaucoup de sites sont détruits à cause de l’urbanisation grandissante et du manque d’entretien.
Dans la région Boeny, le lac sacré Ampijoroa Marovoay et le village touristique de Mahajanga sont des sites et monuments culturels. Le baobab de Mahajanga, le kipatso, ou amoncellement de rochers, de Bekodoka, la cascade à Andranojoby, le lac Anaboriaka à Mahajanga II, le Cirque rouge et le massif d’argile à Mahajanga II sont classés parmi les sites et monuments naturels.
Le CEG Charles Renel à Mahajanga be, le lycée Philibert Tsiranana, ainsi que le bâtiment de l’Université à Mahajanga be font partie du patrimoine de l’Éducation, recelant des valeurs historiques et architecturales pour le pays.

Vero Andrianarisoa

Samedi 20 avril 2013

L’Express

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article