Pêche: le Grand lac d'Ampefy empoissonné

Publié le par Alain GYRE

Pêche : Le Grand lac d'Ampefy empoissonné

Ampefy-copie-1.jpg 

Des milliers d’alevins seront bientôt déversés dans les lacs, pour y assurer la reproduction continue des poissons

Dix fois moins. En 2011, la production de poissons dans l'Itasy s'est établi à 1750 tonnes, s’il y a quinze ans elle a été multiplié par dix. La variété Barahoa ou Tilapia a été particulièrement concernée par cette baisse. Afin de conscientiser la population, les professionnels de la pêche et touristiques intervenant dans la filière, un festival a été organisé depuis hier dans la région. La cérémonie d'ouverture a vu la présence du président de la Haute autorité de transition, Andry Nirina Rajoelina.
Ce haut responsable a saisi l'occasion pour annoncer les mesures qui seront prises face à cette situation. « Il a été initialement prévu que 10 000 alevins seront déversés dans le Grand lac, mais cette quantité sera triplée pour trois différents plans d'eau, à savoir Ilempo, le Grand lac et Mahiatrondro », a indiqué le PHAT dans son discours.
Au niveau de la plateforme de concertation et d'appui à la filière pêche et pisciculture, l'élaboration d'un arrêté régional qui portera sur la gestion et le contrôle des plans d'eau, et des mesures prises contre les activités de pêche illicites, est en vue. Le non respect de la date de fermeture de la pêche constitue en effet, l'un des princi- paux facteurs de la baisse de production de Barahoa.
Activités illicites
« Selon les statistiques, 20% de la population de la région sont des pêcheurs ou des pisciculteurs en cage. 30 collecteurs légaux sont recensés en 2012. Mais, les collecteurs et pêcheurs illicites sont de plus en plus nombreux. Le renforcement du contrôle et l'amélioration de la gestion des plans d'eau est de mise », soutient Volaniaina Robsaona, facilitateur de la plateforme. L'insuffisance en infrastructure pour la réception des produits de pêche demeure aussi un obstacle pour le développement de la pêche.
Des conférences-débats seront organisés durant le festival afin d'apporter d'autres solutions pour développer la potentialité de la filière Barahoa, un des produits touristiques de la région. Des randonnées organisées par l'Office régional du tourisme d'Antananarivo, une élection Miss « la Sirène de l'Itasy », des cabarets et spectacles donnés par le groupe Mahaleo animeront le festival. Ces différentes activités donneront suite au spectacle d'ouverture signé par le roi du Tapolaka, Rossy, hier et qui a rassemblé du monde.

Lantoniaina Razafindramiadana

Samedi 13 octobre 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article