Père Berthieu: un saint pour Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Père Berthieu : un saint pour Madagascar

     

 

Lundi, 22 Octobre 2012

La journée d’hier est à marquer d’une pierre blanche pour la communauté catholique de Madagascar avec la canonisation du père Jacques Berthieu par le Pape Benoît XVI.

C’est sur la place Saint-Pierre que le souverain pontife a canonisé ce prêtre ainsi que 6 autres religieux. « Que la vie de cet évangélisateur soit un encouragement et un modèle pour les prêtres », a dit à cette occasion Benoît XVI de Jacques Berthieu (1838-1896). « Chers amis, que la vie de cet évangélisateur soit un encouragement et un modèle pour les prêtres, afin qu’ils soient des hommes de Dieu comme lui ! », a poursuivi le pape dans son homélie suivi par environ 80 000 fidèles dont le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls.

Invoquant la bénédiction de Dieu sur Madagascar, l’Afrique et les chrétiens persécutés, le pape ajoute : « que son exemple aide les nombreux chrétiens persécutés aujourd’hui à cause de leur foi ! Puisse en cette Année de la foi, son intercession porter des fruits pour Madagascar et le continent africain ! Que Dieu bénisse le peuple malgache ! ».

Au-delà des messages traditionnels de Pâques et Noël et des appels à la suite des cyclones, c’est la seconde fois que le souverain pontife fait une prière pour Madagascar et son peuple. La première date de 2008 quand le pape a appelé les fidèles du monde entier à prier pour Madagascar, Darfour et Kosovo. A ce moment-là, d’aucuns s’étaient posés beaucoup de questions sur l’appel du Vatican. Plus tard, le départ de Marc Ravalomanana semble avoir tout expliqué, les cercles entretenus par des protestants ayant notamment prédit la « malédiction » pour le président Ravalomanana.

En tout cas, la canonisation du père Berthieu réjouit aujourd’hui les catholiques de Madagascar. Depuis samedi, ils étaient des milliers à rejoindre Ambiatibe (environ 60 km au nord de la capitale) où Jacques Berthieu fut exécuté par les nationalistes « menalamba ». Ils sont d’autant plus heureux qu’après cette canonisation, Madagascar a désormais son saint pour le protéger et le bénir. La crise est-elle donc près de se terminer ?

Sa

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article