Peste : l’épidémie s’étend

Publié le par Alain GYRE

Peste : l’épidémie s’étend                 

Mercredi, 26 Février 2014

 

Tous les ans, entre 300 à 1.200 cas suspects de peste sont notifiés principalement dans les régions des hautes terres du centre du pays.

 

Le pays a connu depuis octobre 2013 une saison pesteuse plus agitée. Le début de la saison pesteuse a été surtout marqué par l’éclosion de cas de peste pulmonaire meurtrière dans deux districts (Mandritsara et Ikongo). Ces deux districts ont été peu touchés ces dernières années, mais ils sont caractérisés par un enclavement important ainsi que par une faible couverture sanitaire, ce qui explique l’apparition de la forme pulmonaire très contagieuse.

 

Plus, et selon les données de la dernière livraison du Bulletin Humanitaire.

 

Madagascar, il apparaît que l’épidémie enregistrée a Mandritsara s’est étendue, toujours sous forme pulmonaire, au district voisin de Soanierana Ivongo, zone traditionnellement indemne de transmission de peste bubonique, et qui a connu pour la toute première fois la peste, en plus sous sa forme la plus virulente. Au total, 109 cas de peste, dont 97% de forme pulmonaire, ont été répertoriés après une investigation menée dans les trois districts touchés, parmi lesquels on a enregistré 38 décès. Ces trois foyers d’épidémie sont actuellement totalement maîtrisés et endigués, les derniers cas datent du 16 décembre 2013 pour les foyers primaires de Mandritsara et d’Ikongo, et du 23 décembre pour le foyer secondaire de Soanierana Ivongo.

 

Cependant, d’autres foyers de peste bubonique - moins dangereuse que la peste pulmonaire - sont apparus depuis octobre dans les zones principales d’endémie pesteuse situées sur les hautes terres du centre du pays (régions d’Amoron’i Mania, d’Analamanga, de Bongolava et du Vakinankaratra)…

 

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article