Petits métiers : Les jeunes sont très souvent séduits

Publié le par Alain GYRE

Petits métiers : Les jeunes sont très souvent séduits          

Mercredi, 05 Février 2014

 

Près de 93% de la population active sont dans le secteur informel et les jeunes sont les plus touchés. Même si la scolarité est presque « gratuite » à Madagascar, il faut payer les fournitures scolaires.

 

La vie au quotidien n’est pas toujours facile et les petits métiers sont fixés en image. Dès leur plus jeune âge, beaucoup  doivent travailler et aider leurs parents à subvenir aux besoins de la famille entière.

 

La confection de briques artisanales est une activité très courante, souvent réalisée en hiver, entre juin et septembre ; les briques sont les principaux matériaux utilisés pour la construction des maisons dans les hauts plateaux.

 

Cette pratique est réalisée en campagne auprès des rizières pour récupérer la terre d’argile. Plusieurs pyramides de briques sont situées à l’entrée comme à la sortie de la ville d’Antsirabe témoignant de cette activité.

 

Avec des journées de plus de 8h, les jeunes enfants doivent transporter les briques sur leurs têtes pour charger les charrettes de livraison. Ce travail physique leur permet de gagner un revenu journalier d’environ 0,50 à 1 euro par jour. Beaucoup de familles confient que cela leur « suffit » au moins pour assurer la popote quotidienne et vivre au jour le jour ! Sachant que plus de 80% des revenus du foyer sont concentrés sur l’achat de nourriture. Les autres dépenses ne sont alors pas permises. Les jeunes diplômés sans débouchés s'orientent également dans les petits métiers pour subvenir à leurs besoins.

 

Beaucoup exercent un  métier avec beaucoup de dignité et de fierté car souvent, c’est une profession transmise de père en fils ou de mère en fille, avec les outils et la clientèle comme héritage. Ce secteur souvent méconnu car non formel est pourtant bien structuré. Il permet à beaucoup de personnes de survivre partout dans le monde, Madagascar n'est qu'un exemple grâce aux fruits de leur labeur et de leur ingéniosité, offrant des services de qualité à des prix abordables pour leurs clients. La perturbation de ce système parallèle peut engendrer des conséquences dévastatrices pour d'innombrables foyers.

 

NIR

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article