Poème : Ce jour de NOEL 2013, je suis triste…Ma fille, Max Randriantefy

Publié le par Alain GYRE

Poème : Ce jour de NOEL 2013, je suis triste…Ma fille, 

Lundi, 27 Janvier 2014

 

TACHA me manque énormément…Et comme elle avait auparavant  envoyé sur facebook un post décrivant un cœur sous forme de nuage qui vole à travers les océans, et sur lequel j’ai griffé quelques rimes, l’idée m’est venu de continuer ce que j’avais commencé…Cette poésie est née par la magie de NOEL…

 

L’absence

 

Que volent les cœurs au-delà des océans,                                                                         

Les dessins des nuées conteront nos émois                                                                     

Enserrés dans l’étau d'une vie sans joies,                                                                                       

A l'aube où ton absence me brûlera céans...

 

 Les tenailles qui enserrent à jamais mon cœur

Me feront gémir dès qu’on parle de toi

Et mon mal en délire verse encore des pleurs

Qui jamais ne tarissent, et je subis sa loi.

 

 A l’instar de ces vies dans les âges farouches

On survit de cueillette de joies éphémères

Reniflant dans le vent en cherchant quoi faire

Sous l’amer trajet du soleil qui se couche.

 

 Et je sens s’agrandir dans ma tête ta présence

Occupant mes pensées allant à la dérive

Sur ce fleuve où jamais n’échoue sur ses rives

Le parfum subtil mais tenace de tes encens.

 

 Dans mes yeux où perlaient des larmes de tristesse

Qui souvent coulaient sur les rides d’un visage

Ayant subi depuis les affres des ravages

Du temps qui s’écoule insensible à la détresse.

 

Max Randriantefy

La Gazette

 

 

 

Publié dans Poèmes malgaches

Commenter cet article