"Je suis une femme" Domoina Raratovozanany

Publié le par Alain GYRE

VEHIVAVY AHO

 

Vehivavy aho fa tsy lehilahy.

Samy hafa ny talenta nomena azy sy ny ahy.

Toa azy, manana ny hasiko aho sy ny zo

Hihary eto amin’ny taniko, hiteny ny hevitro, ho to.

 

 

Vehivavy aho. Indrisy! Kilema izany mazàna,

Indrindra moa ny fananan’anaka any am-piasana.

Araraotina ahena ny karamako, roahina aho

Fa be erehina, hono, tsy mahavita izao sy izao…

 

 

 

 

 

Vehivavy aho. Bantina ho fanaka malemy

Ka tsy avela hitantana ombieny ombieny

Mba tsy hahafahako miaro ny hasiko

Raha Adama manampatra ny filany amiko.

 

 

Vehivavy aho. Reharehako nefa izany.

Izaho no nihavian’ny olona rehetra eto an-tany,

Nikolo, nanabe, nanefy azy ireo ho lehilahy

Mahomby, manan-jara ary manam-panahy.

             

 

Vehivavy aho. Mila ahy ny firenena,

Ny tokantranoko raha te-hahomby sy hanankarena.

Ka dia hitolona aho ho afaka ny andriambavilanitra

Ho an’ny zanako, ho an’ny taniko, ho voninahitr’Andriamanitra!

 

Domoina, 7 marsa 2007

Écrit par Domoina RATOVOZANANY dans Poèmes en malgache

 

JE SUIS UNE FEMME

 

Je suis une femme et non un homme

Nos talents hérités de nos ancêtres sont différents.

Comme lui, j’ai aussi mon honneur et mes droits :

Se développer dans ma Patrie, exprimer mon opinion sont mes vœux

 

Je suis une femme. Hélas ! souvent c’est bien un handicap,

Surtout au travail, à cause des maternités successives

On en profite pour baisser mon salaire, pour me licencier.

Trop de préoccupation parait-il, inapte pour ceci, pour cela …

 

Je suis une femme envahie par trop de faiblesses

A qui on empêche de gérer quoique ce soit, en toute circonstances

Ainsi, il me serait impossible mon honneur.

Je suis une femme. Et j’en suis fière.

 

N’est ce pas de moi aussi que naissent tous les hommes de la terre ?

Les câliner, les faire grandir, les structurer

Pour qu’ils deviennent enfin des HOMMES,

Capable, doués de raison et d’esprit

 

Je suis une femme. Ma Patrie a besoin de moi

Pour les réussites et la prospérité de mon foyer.

Ainsi, je dois lutter pour libérer les FEMMES,

Pour ma progéniture, pour ma Patrie, et pour la gloire de Dieu.

 

Domoina 7 mars 2007

 

Ecrit par Domoina RATOVOZANANY dans Poèmes en malgache

(Traduction libre de Ramangasoa ANDRIAMIARASON)

le 30/11/2011

Publié dans Poèmes malgaches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Domoina Ratovozanany 03/06/2013 14:47

Bonjour, merci beaucoup à Agir pour Madagascar d'avoir partagé ce poème, et au traducteur pour l'effort qu'il a fait!