"Poème" - Jean-Joseph Rabearivelo

Publié le par Alain GYRE

Poème

 

Laissez le vent souffler, laissez

Souffler, faire tomber, soir,  matin,

Les fruits déjà abîmés par l’ usure du temps

Et devenus des charges pour les branches desséchées.

 

Laissez le vent souffler, laissez

Souffler, faire tomber, soir, matin,

Et n’aies crainte car à la longue

Reverdiront les branches desséchées.

 

Car changeront  les saisons, changeront

Les années arides que nous foulons maintenant 

Les fruits tombés seront  les héritages

Laissés par l’arbre qui est mort pour toi.

 

Car changeront  les saisons, changeront

Les années arides que nous foulons maintenant 

Le vent s’apaisera, se taira. Et  un héritage

Trésor de la terre, refleurira pour toi

 

La vie, qu’est –ce donc ? O ! qu’est-ce  vraiment

La vie ?... Un héritage laissé par les morts

Les fruits déjà abîmés se transporteront ailleurs

 Et repousseront et fleuriront à nouveau en nos cœurs.

 

La vie, qu’est –ce donc ? O ! qu’est-ce  vraiment

La vie ?... Un héritage laissé par les morts

On dit qu’elle a été anéantie , mais sont partis ailleurs

L’esprit, le cœur et le sang qui étaient en nos cœur.

 

Oui amour ,à cela tu seras pareil

O mon amour à peine à ton éveil

Tu seras pareil, tu seras pareil à cela car

Tu es l’héritier des arbres d’autrefois.

 

Traduction F-X Mahah

 

Tononkira

 

Avela ny rivotra hifafy, avela

Hifafy, hampihintsana, hariva, maraina,

Ny voa efa simban’ny herin’ny ela

Sy manjary entan’ny sampana maina.

 

…Avela ny rivotra hifafy, avela

Hifafy, hampihintsana, hariva, marainz,

Ary aza manahy faela ny ela,

Hiverina ho maitso ny sampana maina.

 

Fa hiova ny tonon’ny taona, hiova

Ny taona makiana diavina izao :

Ny voa efa nihintsana hanjary ho lova

Nevelan’ny hazo efa maty ho anao.

 

Fa hiaova ny tonon’ny taona, hiova

Ny taona makiana diavina izao :

Ny rivotra hitsahatra, hangina. Ary lova

Tahirin’ny tany, no hirobona ho anao.

 

Ny fiainana, inona ? O ! Inona indrindra

Ny fiainana ?... Lova navelan’ny maty

Ny voa efa simba dia mbola hifindra

Ka haniry sy hirobona indray ao anaty !

 

Ny fiainana, inona ? O ! Inona indrindra

Ny fiainana ?... Lova navelan’ny maty

Lazaina fa levona, nefa nifindra

Ny saina sy fo ary râ tao anaty !

 

Hanoatra an’izany ny anao, ry fitia,

O ry fitiavako izay vao mifoha !

Hanoatra, hanoatra an’izany, satria

Hanao no ho dimbin’ny hazo taloha.

 

Lova. P. 39

 

Jean-Joseph RABEARIVELO

Six Poètes Malgaches

Textes malgaches choisis par

François-Xavier RAZAFIMAHATRATRA

 

  

Commenter cet article