Portrait : Ravelonanosy Andriantefy Arnaud, une étoile montante du sport équestre !

Publié le par Alain GYRE

Portrait : Ravelonanosy Andriantefy Arnaud, une étoile montante du sport équestre !

 

 avr 11th, 2014

 1-equitation.jpg

Admirez l’aisance d’Arnaud sur Donia et vous comprenez pourquoi ils sont imbattables.

 

Bon sang ne peut mentir, Arnaud Andriantefy Ravelonanosy est en train d’emboîter le pas à tous les grands sportifs qui composent sa famille. Mais contrairement à ses parents et oncles, il n’a pas choisi la facilité en se mettant au sport équestre.

 

Gagner et par deux fois l’inter-club des sauts d’obstacles. A seulement 12 ans qui plus est. C’est la grosse performance du petit Ravelonanosy Andriantefy Arnaud qui s’annonce comme le grand champion de cette discipline tant il a tout pour réussir, après avoir montré qu’il a également tout pour plaire.

 

Stage en Afrique du Sud. Pensionnaire de la Ferme Equestre du Rova, Arnaud bénéficie d’une attention particulière de la part de son coach qui n’est plus à présenter s’agissant d’André Andriatsarazaka qui n’est pas à un champion près.

 

Un environnement exceptionnel en fait car même le propriétaire de la FEDROVA, l’autre André mais de son nom Rakotomalala, le considère comme faisant partie de sa famille au point de lui réserver son meilleur cheval, Donia, avec qui Arnaud s’entend très bien.

 

Et quand on y ajoute les efforts fournis par ses parents qui vont jusqu’à lui offrir un stage en Afrique du Sud sur le voltige, on mesure mieux la valeur de ce jeune garçon qui fait des sauts d’obstacles et tout ce qui touche aux chevaux, son sport favori. Classé 10e sur cette sortie sud-africaine et devant une bonne centaine de concurrents issus de quatre pays, Arnaud est revenu bien plus fort.

 

Le jeune élève de 5e chez les Sœurs trinitaires de Bel Air est toutefois intarissable en parlant de sa première victoire au Carrousel, un certain 8 décembre 2013, quand il s’offrit la première place du niveau C avec Donia. Du pur bonheur !

Challenge. Enhardi par ce premier succès bien entendu non évident en raison d’une belle opposition venant des étrangers aux gros moyens qui composent presque 80% du lot, Arnaud a redoublé d’ardeur pour s’offrir une seconde victoire le 23 mars 2014, cette fois-ci sur les installations du COT, à Ilafy.

Ces deux probantes victoires l’ont d’ailleurs lui ont valu le ticket pour le Pôle Espoir, l’équivalent de l’équipe nationale pour les sauts d’obstacles.  Un challenge qui ne lui fait pas peur mais qui va l’obliger à travailler davantage et ne plus se contenter du mercredi après-midi et du week-end sauf peut-être durant la matinée dominicale car sa famille est restée un fervent croyant qui ne rate jamais la messe à l’église catholique de Faravohitra.

L’univers d’Arnaud Andriantefy Ravelonanosy tourne autour du sport où il lui arrive de jouer au basket-ball tout en faisant du karaté. Comme les jeunes de son âge, il adore aussi les jeux vidéo et la musique mais pour l’instant il se déclare prêt à s’investir corps et biens sur les sauts d’obstacles. Un mental dont il a certainement hérité de son illustre cavalier de grand-père, Andréa Ravelonanosy mais également de son oncle Bati, le pilote bien connu. En fait et selon les explications de sa mère, Tefy, il vit dans une famille de sportifs avec son grand frère Andréa qui fait de la natation ou encore de son autre frère, Mathieu, qui monte aussi à cheval. Et entre sports et études, le jeune homme est décidé à réussir sa vie. Et il y croit…

Clément RABARY

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article