Post scriptum… Dox

Publié le par Alain GYRE

 

Post scriptum…

 

Que je sois maudit Rafarahavana

Je n’ai personne en qui me fier en amour,

Ceux que j’avais délégués n’étaient pas dignes de confiance,

Ce n’étaient que des vauriens, des imposteurs…

 

Ah ils n’ont fait que nous éloigner !

Ils n’ont pas su décrire ce qu’ils ont vu !

Aussi rentre chez nous Rafarahavana,

Ne laisse pas l’amour au désespoir !

 

Nos enfants sont bien tristes,

Hélas, tu as abandonné

Notre foyer, il n’est plus entretenu.

 

Notre rizière est inondée,

Voyant cela, j’ai des regrets,

Moi, Rakotomaditra, je te rappelle.

 

Réponse

 

Même, si j’ai cédé la place,

Lasse d’avoir fait des concessions toutes ces années,

J’avais estimé que cela était assez,

Mais je suis de nouveau prête à en faire !

 

Dites à Ralaimaditra,

Maintenant qu’il a demandé pardon pour ses méfaits,

Et qu’il clame publiquement ses regrets,

Que faute avouée est pardonnée.

 

Nous pouvons raccommoder ce qui a été déchiré,

Même si notre foyer a failli être détruit,

Nous pouvons renouer notre mariage.

 

C’est comme un jeu d’enfant, nous pouvons nous réconcilier

Si nous ne sommes pas las l’un de l’autre,

Nous nous aimons, pourquoi nous quitter ?

 

Tohin-kafatra…

 

Matesa, matesa aho, Rafarahavana…

Tsy olona handrandrana ny fitiavana

Ireto nirahiko ka antambo !

Tsipoapoak’olona, ranon-trambo…

 

Hay, hampisaraka indray ny vitany !

Tsy hainy nambara ny zavatra hitany !

Koa dia modia re, Rafarahavana,

Fa aza ampangainina ny fitiavana !

 

Ireo zanantsika e, ka manjoretra,

‘Ndrisy nilaozanareo mpitoetra

Ity tranontsika, ka maimbo lao.

 

Ny tanimbary mangenihenina,

Mahita an’izany ka dia manenina

Rakotomaditra, ka miantso anao !

 

Setriny

 

Na dia nafoiko aza, lahy, ny toerana ;

Fa sasatra ny ela efa nandeferana,

Ka nihevitra aho fa ampy izay,

Dia mbola handefa ihany indray !

 

Lazalazao an-dRalaimaditra,

Fa  rahefa nifonany ity ny kitra,

Ary ny nenina aharihariny,

Ny diso hibabohana mody rariny.

 

Ny rovitra anie ho voazaitra ihany,

Koa na saiky rava aza ny akàny,

Ny fanambadiana dia azo arary…

 

Andry ombin’ankizy ka mifamerina,

Raha mbola tsy tofoky ny noheverina

Misy an’izany ka hifanary ?

 

 

 

 

Dox (1913-1978)

RAZAKANDRAINY Jean Verdi Salomon

Traduction de :

 RANDRIANARISOA-RASENDRA Irène

Poésie malgache et dialogue de culture

TSIPIKA

 

Publié dans Poèmes, Poèmes malgaches, Dox

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article