Pour l'Itasy, le Région Aquitaine bouge

Publié le par Alain GYRE

Pour l’Itasy: La Région Aquitaine bouge

     

 

Lundi, 23 Juillet 2012

A l’initiative de la Région Nord-Pas-de-Calais, les Régions françaises ayant développé un partenariat avec Madagascar se sont réunies à Bruxelles, le 7 juin dernier, afin de rencontrer des représentants des institutions européennes et de faire le point sur les relations UE-Madagascar. Cette réunion technique fut l’occasion également pour les Régions, dont l’Aquitaine, de présenter leurs programmes en matière de coopération décentralisée et d’échanger sur les projets en cours.

Une rencontre a eu lieu notamment avec le groupe d’amitié UE-Madagascar, lancé en janvier dernier par le député européen Philippe BOULLAND (PPE, France). Ce groupe d’amitié est composé de parlementaires européens et a pour vocation de réunir et d’associer aux réflexions du Parlement européen une diversité d’acteurs (ONG, Collectivités locales) œuvrant à Madagascar. Parmi ses objectifs: sensibiliser l’ensemble des députés européens à la situation malgache, mais aussi accélérer le déblocage de fonds européens, dans le cadre du redéploiement de certaines lignes du 10ème Fonds Européen de Développement (FED).

Les échanges avec des représentants de la Commission européenne ont permis de faire le point sur les perspectives pour l’aide au développement à Madagascar: soumis à condition (calendrier électoral défini et validé par les Nations Unies, loi d’amnistie,…), l’UE a redéfini le 05 Décembre 2011 une matrice d’engagement sur les fonds du 10ème FED, dont l’échéance est fixée au 31 Décembre 2013. A ce titre, une enveloppe exceptionnelle de 100 millions € en faveur de l’appui aux populations est débloquée pour faire face à l’urgence humanitaire

Pour rappel, la Région Aquitaine et la Région malgache Itasy sont unies par un partenariat de coopération décentralisée depuis 2007. Une déclaration commune sur la poursuite de la coopération décentralisée a été signée fin janvier 2011 et s’appuie sur: le renfort institutionnel à travers une cellule d'appui pour le développement régional de l’Itasy; une action de modernisation de l'agriculture paysanne à travers un programme agro-écologique; la mise en place d’un nouveau centre de formation professionnelle agricole.

En attendant d’y voir un peu plus clair, les données disponibles, actuellement, font état que l'UE restreint sa coopération avec Madagascar. Le Conseil de l'UE a décidé, le 3 juin dernier, de suspendre pendant douze mois, l'appui budgétaire à Madagascar prévu dans le cadre des 9ème et 10ème fonds européen de développement (FED), ainsi que la mise en œuvre du programme indicatif national au titre du 10ème FED. Cette sanction résulte de la destitution par la force en mars 2009, du président malgache élu, qui constitue une violation flagrante de la démocratie et de l'Etat de droit, éléments essentiels de l'accord de Cotonou. L'UE a jugé que la feuille de route proposée par la Haute autorité de la transition malgache, n'était pas satisfaisante. Les aides humanitaires et d'urgence ne seront pas affectées par cette décision.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article