PPN : Les prix se stabilisent

Publié le par Alain GYRE

PPN : Les prix se stabilisent

(15-05-2013) - Les études des marchés des principaux produits de première nécessité ou PPN effectuées au niveau de 119 districts de tout Madagascar ont démontré très peu d’augmentation conséquente des prix par rapport à la semaine du 29 Avril 2013.

  1-ppn.jpg

 

L’Observatoire du Riz-Madagascar (OdR), rattaché au PADR ou Plan d’Action pour le Développement Rural, a sorti dans son bulletin hebdomadaire « INFO HEBDO N°352 », les résultats des études menées durant la période du 6 Mai concernant les prix des principaux PPN. De par cette étude, le prix moyen du paddy au niveau national est resté stable. Si depuis trois semaines consécutives, l’on a enregistré une baisse, cette période-ci, il n’a pas tellement varié « puisque la grande récolte se poursuit dans plusieurs régions ». Toutefois, l’invasion des criquets s’est fait ressentir dans quelques régions telles que le Menabe où le prix du paddy a augmenté de 6 % et Bongolava où une élévation de 5 % a été notée. Et pour ce qui est du riz, local ou importé, on assiste à une légère baisse des prix. Ceci, en raison de « l’abondance de l’offre en cette période de moisson dans plusieurs régions ». Les cours moyens étant, toujours selon les résultats parus dans ce bulletin « 660 Ar/kg pour le paddy, 1 210 Ar/kg pour le « vary gasy », 1 330 Ar/kg pour le « Makalioka », 1 240 Ar/kg pour le « Tsipala » et 1 260 Ar/kg pour le riz importé ».

 

Equilibre. Concernant les autres PPN tels que le sucre, la farine, l’huile en vrac et le pétrole lampant, au niveau national, on a également un certain équilibre avec des cours moyens de « 2 680 Ar/Kg pour le sucre, 1 990 Ar/Kg pour la farine, 4 180 Ar/l pour l’huile en vrac (-20 Ar/l), 2 770 Ar/L pour le pétrole lampant ». Les prix ne varient donc que de plus ou moins 20 Ariary. Ce qui est assez négligeable dans le calcul économique. Cependant, une seule région parmi les 22 a été marquée par un accroissement de 5 % du prix de la farine, comparé à la précédente période. Il s’agit de la région Bongolava. La cause de cette hausse n’a jusque là pas été énoncée. Toutefois, l’on pourrait la lier avec le même taux d’augmentation enregistré au niveau des prix du paddy dans la région.

 

Toutes les informations concernant la situation de ces divers marchés sont ainsi disponibles et ouvertes au public ainsi qu’à tout opérateur économique, sur le site web du PADR (www.padr.gov.mg).

 

Karina Zarazafy

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article