Printemps des poètes : Célébration du centenaire de Rabemananjara, Césaire et Dox

Publié le par Alain GYRE

Printemps des poètes : Célébration du centenaire de Rabemananjara, Césaire et Dox

Soumis par admin le mar, 12/03/2013

 1-poete.jpg

C’est une grande manifestation qui se déroule depuis une décennie sous la férule du grand poète Thierry Sinda à Paris. Il revêtira une importance particulière en 2013.

Le Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs fête ses dix ans d’existence. Il se tiendra à Paris du 14 au 17 mars, notamment à la Société des Poètes français fondée en 1902 par Sully Prudhomme (Prix Nobel de littérature), José-Maria de Heredia (de l’Académie française) et Léon Dierx. Initié à Paris par le poète Thierry Sinda et parrainé de manière inaugurale par Jacques Rabemananjara, le festival est devenu une institution qui jouit d’une renommée mondiale. Il est actuellement parrainé par Martial Sinda (premier poète de l’Afrique Equatoriale Française en 1955, et professeur honoraire à la Sorbonne) et réunit des poètes de l’Afrique, de l’Océan Indien et des Caraïbes.

Manifeste de la néo-négritude. Le thème de la 10e édition du Printemps des Poètes des Afriques et d’Ailleurs est : « L’heure de nous-mêmes a sonné : notre manifeste de la néo-négritude ». « Tout comme l’Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de Léopold Sédar Senghor était un manifeste de la négritude, mon ouvrage l’Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’Ailleurs (éditions Orphie 2013, 624 pages, 123 photos) est un manifeste de la néo-négritude » nous dit Thierry Sinda. Ce livre de référence, agréable à lire, est préfacé par le Président Abdou Diouf qui a en charge la francophonie mondiale, par la ministre française à la Réussite éducative George Pau-Langevin et de manière posthume par Jacques Rabemananjara. Il contribuera à faire découvrir à grande échelle une nouvelle génération de poètes parmi lesquels cinq malgaches : F.-Mahah, Fredy Jaofera, Francine Ranaivo (la nièce du grand poète Flavien Ranaivo), Antsiva et Houria (descendante de la Princesse Volamamy de Maromandia). Le festival par des lectures et des conférences rendra hommage aux centenaires de la naissance de Jacques Rabemananjara, d’Aimé Césaire et de Dox.

Patrice RABE

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article