Promotion de l’artisanat :Air Madagascar ambassadeur des produits locaux

Publié le par Alain GYRE

Promotion de l’artisanat :Air Madagascar ambassadeur des produits locaux          

Vendredi, 06 Juin 2014

 

«Produire pour les marchés, mais non pas produire tout simplement.

 

C’est l’objectif que les artisans doivent atteindre dans leurs activités », a confié Lorence Ansermet, représentante de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industrielle (ONUDI). Hier à la Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCIA) à Antaninarenina, Air Madagascar et l’ONUDI ont conclu un partenariat dans le but de promouvoir le secteur artisanat dans la Grande Ile.

 

Mandaté par le PNUD pour développer l’artisanat dans le pays, notamment dans le Sud-est et à Antananarivo, l’ONUDI pour une durée de trois ans lance un projet « Tsara » pour soutenir le secteur. Dans ce cadre, l’ONUDI a la chance de travailler avec un designer de renommée internationale, dénommé Giulio Vinaccia, ayant déjà travaillé avec des grandes marques Européennes (comme Ferrari).  Avec ce spécialiste en terme de création, a-t-elle ajouté, « on va produire des prototypes, des produits qui seront commercialisables sur le plan national et surtout international ». Et pour avancer dans le projet et surtout dans la promotion de l’artisanat, « avec Air Madagascar, on signe un partenariat pour lancer la collection. Autrement dit, Madagascar est présent pour vendre les objets à travers sa compagnie les collections ». Ce qui signifie que Air Madagascar serait désormais l’ambassadeur des produits locaux à travers ses services et ses réseaux.

 

En fait, pour ce faire, ce designer se charge de valoriser les savoir-faire locaux des artisans malgaches. Ces derniers bénéficieront des formations. Le but selon Giulio Vinaccia cherche un nouveau système pour donner du travail aux artisans. En offrant des formations à ces artisans, on conquiert le marché international avec des produits suivant les normes  et les qualités, qui répondent aux besoins des clients internationaux.

 

« A l’heure actuelle, une quarantaine d’artisans venant de Sud-est et de Tanà ont été déjà sélectionnés et participent à formation, qui est sous forme de l’atelier créatif. Puis en décembre, ils présentent des prototypes, qui sont en quelque sorte des résultats de la formation, et seront présentés par les clients.  Mais en tout, d’ici trois ans, 3 000 artisans seront formés », a précisé Lorence Ansermet. Puis, les artisans formés deviennent par la suite des formateurs à leur tour. « Les produits créés cibleront les marchés touristiques. Ils seront proposés dans les îles voisines. Les produits sont des produits destinés entre autres pour les touristes, les voyageurs, les chambres d’hôtels. Le but c’est de relever la valeur et le niveau du marché malgache », a-t-il ajouté, Giulio Vinaccia. Et de marteler encore que ce projet participe également à la lutte contre la pauvreté.

 

Tout au long du projet, « Air Madagascar poursuit sa mission dans le développement économique et de Madagascar », a précisé Hugues Ratsiferana, directeur général d’Air Madagascar. Et de préciser que l’exportation peut valoriser le pays et animer presque l’ensemble du pays. Bref, Air Madagascar facilitera la participation des personnes dans le cadre du fonctionnement du projet. En tant que partenaire officiel du projet, et à travers ses services et réseaux, elle présente les prototypes et les produits et fait connaître ses produits dans le monde entier.

 

R.V.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article