Protection de l'environnement: Alliance Voahary Gasy fait appel à tous

Publié le par Alain GYRE

Protection de l’environnement: Alliance Voahary Gasy fait appel à tous !

   

 

Mardi, 07 Août 2012

« Contribuez à la protection de la biodiversité unique de Madagascar et au développement durable de sa population. » C’est ainsi qu’Alliance Voahary Gasy (AVG), l’organisation de protection de l’environnement bien connue,

appelle tout un chacun à une veille citoyenne active, afin de protéger ce qu’il en reste de nos faunes et flores réputées uniques au monde.

Transparence, accès à l'information et à la justice, application de la Loi, participation des citoyens, subsidiarité, proactivité, efficacité, lutte contre la corruption, redevabilité : tels sont les objectifs affichés de l’association, visibles sur son site web. Tous ceux qui sont intéressés, et ils devraient être légion, pourront ainsi se manifester pour aider AVG à traquer les rapaces sans scrupules qui malmènent notre précieuse nature pour en tirer un profit égoïste et suicidaire. Ceux-là aussi sont nombreux, et jouissent d’une protection occulte mais sans faille de la part de certains détenteurs d’autorité. Selon toujours des explications recueillies en ligne, « ‘Amis de l’AVG’ est une structure qui regroupe tous les sympathisants des fondements et valeurs de l’Alliance Voahary Gasy. Elle permettra à toutes personnes et organisations, des nationaux ou des étrangers, de prendre part aux actions de mise en place de la bonne gouvernance environnementale à Madagascar. » Ainsi, tout citoyen pourra participer à la normalisation de la gouvernance environnementale. Chacun aura ainsi le loisir de dénoncer les trafics et les braconnages au numéro vert, gratuit et anonyme : 512 numéro local, et 033 15 829 01 (payant). En tout cas, ce sera toujours plus facile, moins tracassier et, espérons-le plus rapide et efficace, que le recours habituel aux autorités compétentes. Comme chacun le sait, ces dernières sont saturées de travail, et surtout parfois mal motivées ou pourvu d’une conscience professionnelle plutôt défaillante. AVG saura certainement bousculer les uns et les autres, pour que chacun prenne ses responsabilités à tous les niveaux.

Appuyer l’ouverture d’AVG aux réseaux d’entités œuvrant pour les objectifs de conservation et de gestion durables des ressources naturelles et participer aux différentes activités de sensibilisation et d’information et enfin contribuer à l’alimentation d’une caisse commune destinée à la mise en œuvre de ses activités : c’est le genre de civisme que cette association attend très concrètement de ses futurs amis et alliés.

Recueillis par Bernard S.

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article