Rallye - La Réunion: Le couple Rajoël enfin sacré champion

Publié le par Alain GYRE

Rallye - La Réunion: Le couple Rajoël enfin sacré champion

rallye.jpeg

Les Rajoel sont enfin montés sur la plus haute marche

Mamisoa Rajoël, accompagné de son épouse Muriel, a décroché, dimanche, le titre de champion de La Réunion des rallyes. Le premier sacre pour le couple malgache.

Enfin, la chan­ce a souri à Mamisoa Rajoël, épaulé par son épouse Muriel. Au volant de sa Honda Civic, le pilote malgache a été sacré cham­pion de La Réunion des rallyes dimanche, à l’issue du Rallye de Petite Île, sixième manche de la saison.

La course a été remportée par Sam-Caw Frève sur Peugeot 206. Mamisoa a, quant à lui, pris la cinquième place.

Ce sacre découle d’un scénario improbable. Le pilote malgache avait lutté contre deux autres coureurs. Mais tour à tour, Samuel Bellon sur Peugeot 207 et Meddy Gerville sur Mitsu­bishi Lancer Evolution IX ont été victimes d’une sortie de route. Le film de cette course ne s’est pas arrêté là. A la fin de la dernière spéciale, Mamisoa a été pénalisé d’une minute pour un pointage en avance.

De son côté, Gerville a réussi à convaincre les officiels, grâce à la vidéo embarquée, qu’il a vraiment bouclé la spéciale de Manapany où il est sorti de la piste, en franchissant le check point en vol plané ! Résultat, il a été replacé dans le classement.

Constance

Au final, le pilote de la Mitsubishi Lancer Evo IX finit sixième, à dix-huit secondes de celui de la Honda Civic. Après décompte final, le dernier épisode de cette longue histoire s’est résumé par le départage sur tapis vert de Mamisoa et Gerville. Tous deux ont compté chacun 179 points à l’issue de cette sixième et dernière manche du championnat.

D’après le règlement, le titre revient au pilote qui a réalisé le (ou les) meilleur(s) résultat(s) de la saison. Et c’est grâce à sa deuxième place au Tour Auto, troisième manche de l’exercice, que Mamisoa a hérité du trophée de champion. Il n’a remporté aucune victoire cette année, mais il doit son sacre à sa constance.

Le pilote malgache tient enfin son Graal, sur lequel il a lorgné depuis longtemps. En 2011, Mamisoa avait terminé troisième du classement général du cham­pionnat. Et l’an passé, il avait laissé filer le titre suite à son abandon dans le dernier rallye. Comme quoi, il ne faut jamais basser les bras. La persévérance paye toujours à la fin.

Haja Lucas Rakotondrazaka

Mercredi 18 decembre 2013

L’Express

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article