Reboisement : La région Boeny a ouvert la campagne

Publié le par Alain GYRE

Reboisement : La région Boeny a ouvert la campagne      

Vendredi, 24 Janvier 2014

 

Comme à l’accoutumée, chaque année, chaque institution, chaque établissement scolaire et chaque entreprise  est mobilisé pour planter des arbres pour l’amour du pays.

 

Pour cette année, la région Boeny a ouvert la campagne sous le thème "Planter un arbre, planter son avenir". A cette occasion dont, plusieurs pieds de jeunes plants ont été reboisés. Le but c’est atteindre 10 000 pieds de jeunes plants à la station forestière de Marohogo sur une superficie de 10ha jusqu’à la fin de la campagne.

 

Notons que la Grande Ile est l’un des pays qui a connu trop de déforestation pour de multiples raisons. Les causes du déboisement sont multiples. Il y a la pression des communautés sur la forêt pour le bois (le charbon est la principale source d’énergie des ménages). Sans oublier également, la présence de l’exploitation d’essences de forêt naturelle pour l’exportation, de façon non planifiée et non durable souvent illégale. Ainsi, on, ne peut pas ignorer que  la pratique de la riziculture itinérante sur brûlis et des feux de brousse pour renouveler les pâturages provoque aussi le déboisement. Les statistiques indiquent qu’entre 1950 et aujourd’hui, Madagascar a vu disparaître plus de 30% de ses forêts. Pourtant, selon FAO, la forêt occupe les 15% de la surface du pays.

 

D’où l’importance du reboisement. De plus, avec la croissance démographique et économique, les besoins en bois de la population malgache continuent d’augmenter. La forêt ne peut répondre à cette pression. Le développement de Madagascar passe donc nécessairement par celui des plantations forestières, en veillant à équilibrer la production de bois énergie et la préservation de la biodiversité locale. A cet effet, les plantations jouent un rôle crucial, fournissant à Madagascar 50% de l’énergie domestique (bois pour la cuisson et le chauffage). Mais elles ne couvrent à l’heure actuelle que 2% des surfaces forestières.

 

Notons que le reboisement joue un rôle important dans l’environnement physique et humain. De plus, il participe à la lutte contre le changement climatique et la lutte contre l’érosion des sols. Et aussi, il participe au développement local durable.

 

R.V.

La Gazette

 

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article