Région Boeny: Qu’en est-il du tourisme durable ?

Publié le par Alain GYRE

 

Région Boeny: Qu’en est-il du tourisme durable ?       

Jeudi, 07 Novembre 2013

Madagascar sera à l’honneur  au Salon international du tourisme et des voyages, du 8 au 11 novembre 2013. Il accueillera par ailleurs la 5e édition de "Solidarissimo", salon dédié au tourisme et à l’économie solidaire.

Dans le cadre de son programme d’appui au tourisme, l’IRCOD organisera et financera la venue du directeur de l’Office régional du tourisme Boeny de Mahajanga à Madagascar qui participera à cette manifestation afin de promouvoir la destination Mahajanga et Boeny. Des tours opérateurs malgaches seront également présents pour mettre en avant les attraits touristiques de la région.

 

Plus, selon les données de l’Institut régional de coopération développement (Ircod), il apparaît que la région de Mahajanga regorge de richesses environnementales – faune (Ibis, lémuriens), flore, sites naturels remarquables récemment classés –, qui constituent le socle du développement d'une nouvelle forme de tourisme tourné vers la nature.

 

Les offres touristiques développées incluent des retombées immédiates pour la ville de Mahajanga qui reste un lieu de passage obligé : en témoignent le développement du secteur hôtelier, de la restauration, des artisans, des boutiques et des marchés. Il existe déjà un tourisme local important ; la ville souhaite le consolider et renforcer son attractivité afin de toucher un public plus large et notamment étranger. Le développement touristique, véritable levier de développement économique et social, est une priorité pour Madagascar, pour la Région Boeny, et depuis peu pour la Commune Urbaine de Mahajanga (CUM).

 

La Ville de Mahajanga, à travers sont Service d’Assainissement et d’Embellissement de la Ville (SAEV), a entrepris un certain nombre d’aménagements destinés à améliorer la qualité de vie de la commune et y promouvoir le tourisme : plantation d’arbres à fleurs le long des avenues, embellissement du bord de mer, amélioration de la signalétique...

 

L’IRCOD, avec la Ville de Mulhouse, souhaitent oeuvrer en faveur du développement d’un tourisme durable à Mahajanga, en lien étroit avec la volonté de préserver et mettre en valeur son patrimoine culturel et naturel environnant.

 

Cet appui s’articule autour de 3 axes dont les réalisations sont poursuivies et étendues : l’appui organisationnel aux acteurs du tourisme ; la promotion d’un label artisanal de qualité ; et l’embellissement de la ville.

 

En creusant davantage cette coopération, l’Ircod mentionne, notamment,  que l’IRCOD et la Ville de Mulhouse soutiennent la structuration de l’office régional du Tourisme (ORTB) à travers l’expertise de l’ONG Tourisme sans Frontières sur les axes suivants : appui à l’ORTB dans la poursuite de mise en œuvre d’une stratégie globale en matière touristique : appui organisationnel pour le fonctionnement des points d’accueil et d’informations touristiques préalablement mis en place avec le soutien de l’IRCOD (banque d’information touristique à l’hôtel de ville et pavillon de promotion en bord de mer). Dans la perspective de la réalisation d’un schéma régional de développement et d’aménagement touristique « RN4 » incluant Maevatanana, une synergie se met en place entre le Parc d'Ankarafantsika et l'ORTB ; développement et informatisation des outils d'information, de promotion et de commercialisation : élaboration de plaquettes d’information (plan de la ville et de la région, informations pratiques, liste des hôtels et des sites touristiques, catalogue de promotion, brochure de l’artisanat labellisé), réalisation et mise à jour d’un site internet ; et organisation de la synergie entre les opérateurs touristiques et l'ORTB, par le biais d’un démarchage régulier d’opérateurs malgaches et français. Les voyages de presse ainsi que les circuits-découvertes organisés à l’attention des opérateurs se poursuivent afin de leur faire découvrir les attraits touristiques de la ville et ses environs mais aussi de communiquer à ce sujet.

 

Le tout avec en toile de fond le renforcement des compétences des acteurs du tourisme Majungais : guides, hôtels et restaurant (suivi de la qualité de l’accueil sur la base de critères de contrôle qualité établis par TSF), formateurs à l’EMTH (Ecoles des Métiers du Tourisme et de l’Hôtellerie à Mahajanga) ; la promotion de la « destination Mahajanga » lors des deux derniers salons « Solidarissimo », salon du tourisme solidaire se tenant dans le cadre du SITV de Colmar (Salon International du Tourisme et du Voyage). En novembre 2013, Madagascar sera la destination à l’honneur et à ce titre l’ORTB ainsi que quelques opérateurs et artisans viendront y représenter la ville…

 

La mise en place d’un tel schéma est destinée à assurer la pérennisation des actions de développement touristique actuellement en cours et de permettre à l’ORTB de véritablement remplir sa fonction d’office du tourisme régional. Dans un premier temps, la mise en valeur de Maevatanana, située sur l’axe routier RN4 reliant Antananarivo à Mahajanga, s’impose : ville étape incontournable, elle n’est cependant réduite qu’à ce statut d’étape à ce jour. L’objectif est ici d’en faire une étape attractive, dans le but de créer un « produit RN4 » proposant différentes étapes aux touristes (dont la découverte du Parc National d’Ankarafantsika).

 

L’Ankarafansika est une réserve de faune et de flore gérée par Madagascar National Parc et qui constitue un lieu de fréquentation touristique réputé. En s’appuyant sur l’attrait que constitue le parc, il est tout à fait possible de développer et mettre en valeur la ville de Maevatanana et les sites environnants, créant ainsi de nouvelles retombées économiques pour la ville – qui, dans le cadre d’un cofinancement de l’UE, va en outre prochainement bénéficier avec l’appui de l’IRCOD de l’implantation d’une nouvelle gare routière intercommunale…

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article