"Regrets malgaches" Marie-Clilie Moreau d'Andrada

Publié le par Alain GYRE

Regrets malgaches

 

Si les amours enfouies

N’étaient jamais finies

Si les mots, les cris, les caresses

Restaient toujours des promesses ?

 

Si nos cœurs à jamais

Etaient restés liés, accrochés,

Comme ces arbres morts

Enlacés au fond des ports !

 

Si nous pouvions refaire nos vies !

Entraîner nos courses à l’infini !

Nous retrouver échevelés et sans voix,

Avec un même ciel pour notre toit !

 

A nous enrouler et nous défaire,

A nous aimer et toujours nous taire,

Nos deux vies, un soir, s’en iront

Et ensemble, pour toujours, s’uniront.

 

Si nos amours enfouies,

N’étaient jamais finies…

 

Marie-Clilie Moreau d’Andrada

Publié dans Poèmes malgaches

Commenter cet article