Remananga.

Publié le par Alain GYRE

282 REMANANGA.

 

Remananga rendit visite au roi. Les deux hommes étaient en pleine conversation quand un chat surgit et miaula.

Le miaulement attira Remananga qui demanda :

-          Roi, auriez-vous la bonté de me donner ce chat ?

-          Je vous le donne, dit le roi. Mais attention ! Il ne vous est pas permis de le tuer.

-          Rassurez-vous, roi. Je ne le tuerai pas.

Remananga rentra avec le don royal. A la maison, il le présenta à sa femme et à ses enfants, et la famille exulta. Mais aussitôt, le chat se mit à miauler.

-          Tuez pour lui un poulet ! ordonna Remananga.

On servit au chat de la viande blanche. Mais à peine en eut-il avalé quelques morceaux que le miaulement reparut.

-          Tuez pour lui un mouton ! ordonna Remananga.

On donna au chat de la viande rouge. Quelques morceaux furent avalés, puis le miaulement retentit.

-          Tuez pour lui un zébu ! ordonna Remananga.

Ce nouveau mets ne parvint pas à muscler le chat. A la fin, ces miaulements interminables exaspérèrent Remananga. Il prit un bâton avec lequel il assomma le chat.

Un bruit se répandit dans le royaume, bruit selon lequel Remananga avait tué le chat ! le roi fut au courant.

Il dépêcha sur place deux serviteurs.

-          On vous écoute ? demanda Remananga.

-          Vous êtes convoqué par le roi, dirent les messagers royaux.

Ramananga se leva prit l’ « ampingaratse » et pan ! pan ! il les fusilla. Le roi envoya encore trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix messagers, mais aucun ne raparut.

Tous furent abattus par l’insolent Remananga.

Pour finir, il se donna la mort.

 

 

 

SAMBO

Adaptation Olivier BLEYS

Contes et légendes Tandroy

L’Harmattan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article