Rentrée scolaire 2013-2014: Des kits scolaires pour les élèves du primaire

Publié le par Alain GYRE

Rentrée scolaire 2013-2014: Des kits scolaires pour les élèves du primaire       

Mercredi, 21 Août 2013

Des cahiers, des pochettes en plastique, des cahiers de dessin, des crayons de couleur, des gommes et stylos, des taille-crayons et règles seront acheminés depuis hier par le ministère de l’Education nationale. D’autres partenaires dont DHL ont exprimé leur désir d’appuyer la distribution des kits. Ces kits seront entre les mains des élèves en octobre pour la prochaine rentrée scolaire. Tous les élèves des Ecoles primaires publiques (EPP) des 114 CISCO de tout le pays en seront les bénéficiaires. Ils vont alléger les charges des ménages pour la scolarisation des enfants. C’est très important car 1,5 million d’enfants sont actuellement hors de l’école d’après l’UNICEF. Cette agence onusienne souligne que les effectifs d’enfants scolarisés au primaire ont stagné depuis 2009. Le déficit en termes d’enfants non scolarisés depuis la crise est estimé à 600 000. Les taux d’abandon au primaire ont également augmenté de 5,5% entre 2008 et 2011. La difficulté financière des parents est l’une des principales causes de ces problèmes. Ils doivent faire le choix entre faire manger leurs enfants ou les envoyer à l’école.

Le choix est vite fait avec un revenu quotidien inférieur à 4 000 Ar pour 92% des Malagasy : il faut manger pour ne pas mourir de faim, alors qu’il faut au moins 15 000 Ar à payer en une seule fois pour les frais d’inscription au primaire. Un tel montant est impossible à trouver pour les ménages pauvres. Or l’Etat opte depuis 2008 pour la baisse des dépenses publiques, et l’éducation n’échappe pas à ces coupes sombres. Une option qui augmente les dépenses des ménages pour la scolarisation des enfants. Une situation que bon nombre de ménages ne peuvent pas s’autoriser faute de moyens. La dotation en kits scolaires sera donc la bienvenue. C’est le fruit du partenariat avec l’Union européenne (UE), la Norvège et l’UNICEF. Lors de la réception officielle des kits hier, le ministre de l’Education nationale, Régis Manoro a déclaré que cette dotation figurait parmi les mesures phares du plan intérimaire de l’éducation (2013-2015) élaboré par son département. Ce dernier lancera aussi ce jeudi la campagne nationale de scolarisation pour augmenter le nombre d’enfants scolarisés au primaire.

Du côté des bailleurs de fonds, d’importants efforts de plaidoyer ont été menés pour la production et la distribution de kits scolaires. En avril dernier donc, l’UE a lancé un programme d’appui d’urgence au secteur de l’éducation pour 15 millions d’euros. Sa part dans le financement des kits scolaires représente une part importante de ce programme. En mai, le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) a, par ailleurs, annoncé son accord pour un don de 85.4 millions US$. Ce don appuiera les priorités du plan intérimaire pour l’éducation. Il devrait notamment garantir la distribution des kits scolaires pour près de la moitié des élèves des EPP à partir de la rentrée 2014-2015. D’après le représentant de l’UNICEF à Madagascar, Steven Lauwrier, les enfants ne doivent pas souffrir des impacts de la crise : « La collaboration avec tous les partenaires du secteur de l'éducation doit plus que jamais continuer et de nouveaux financements être mobilisés afin qu’aucune génération d’enfants ne soit sacrifiée par la crise politique ».

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article