Requin tigre: Une espèce quasi menacée

Publié le par Alain GYRE

Requin tigre: Une espèce quasi menacée       

Mardi, 01 Octobre 2013

Dans le cadre de l’opération Connaissance de l’Habitat et de l’Ecologie des requins côtiers de La Réunion ou  CHARC,  42 requins tigres ont été marqués et équipés de balises acoustiques entre la période du 21 octobre 2011 au 12 mai 2013 .

 1-requin.png

L’un  de ces requins marqués à La Réunion a été pêché à Madagascar. Une capture intéressante qui confirme  le caractère migrateur de l’espèce. Le  dernier bilan provisoire CHARC publié en juillet 2013 indique que les requins bouledogues vivent à proximité des côtes, à l’inverse des requins tigres qui évoluent bien plus au large. L’analyse détaillée des temps de présence et des visites des requins, sur toutes les stations pendant les 17 mois d’observation montre que le nombre de détections et le temps de présence des requins tigre sont beaucoup plus faibles que ceux des requins bouledogue.

 

 Le requin tigre appartient à la famille des Carcharhinidae et est l'unique représentant du genre Galeocerdo. Surnommé requin poubelle, il fait partie des plus grandes espèces de requins mais est également l'une des espèces dangereuses pour l'homme. Ses dents sont crénelées ce qui lui permet de capturer et de manger un grand nombre d’espèces marines. Elles sont très solides et la base de celles-ci sont larges.

 

Le requin-tigre est inscrit sur la Liste rouge de l'IUCN comme Quasi menacé (NT). La pêche commerciale ainsi que la pêche sportive menacent les populations. Cependant, la demande toujours croissante d'ailerons pour les marchés asiatiques pourrait avoir à l'avenir de graves conséquences sur l'espèce comme pour bon nombre d'autres requins.

 

NIR

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article