"Retour aux sources" Max Randriantefy

Publié le par Alain GYRE

Poème de la semaine

     

 

Lundi, 11 Mars 2013

Je n'ai jamais aimé voyager…

Par amour pour mes filles, et pour que leur rêve de carrière tennistique internationale se réalise, j'ai du me résoudre à quitter mon pays, mes parents, mes amis pour aller voguer à travers mers, monts et vaux…. Pour cela j'ai du passer par des états d'âmes fluctuants car souvent contradictoires au fil des événements qui se présentaient.

 

Retour aux sources

Oui mon âme, mon cœur arrête donc de t'en faire

Arrête de toujours penser à cet enfer,

Arrête de chevaucher par mers, monts et vaux

Et pense plutôt à ton île où tout est beau.

Pardon, ô oui pardon j'ai fait des erreurs

Vous contant mes peurs cela me fend le cœur

En un seul élan je vais crever l'écran

D'un homme se cherchant à travers ses enfants.

L'attrait des lumières au milieu de la nuit

Où scintillaient les étoiles du paradis

M'avaient fait trahir un instant mon pays

Par l'oubli fugitif de mes terres chéries…

Soirée arrosée et réveil incongru

Dans la rue je m'étais enfin reconnu

Par des miroirs qui renvoyaient mon reflet

Pour me ressaisir et grandir à jamais.

Oui, j'arrête ces voyages qui furent mon calvaire

Je retourne au pays là où je suis né

Je ne suis qu'un soldat revenant de guerre,

Qui loin de ses terres errait en âme blessée…

La fraicheur d'une bise caressant mon visage

Me rappelle encore ces lointains paysages

Où j'ai du laisser amour, gloire et beauté

Pour revenir enfin vers ceux que j'aimais.

Ai-je tort ou raison ? Cela je n'en sais rien,

Mais la vie est si courte et je voudrai bien

Finir mes jours heureux aux côtés des miens,

Surtout ne pas mourir seul comme un chien.

Max Randriantefy

La Gazette

Publié dans Poèmes malgaches

Commenter cet article