Rivière Ikopa : La briqueterie prospère

Publié le par Alain GYRE

Rivière Ikopa : La briqueterie prospère

 1-briques.jpg

Les briqueteries sont nombreuses le long de l’Ikopa

 

 

En cette période d'étiage, la briqueterie bat son plein le long de la rivière Ikopa, notamment dans le quartier d'Ampasika, commune de Bemasoandro Itaosy. « Nous sommes en moyenne une vingtaine de briquetiers le long de la rive gauche de l'Ikopa dans ce fokontany », a fait savoir Henri Randriambelo, briquetier d'Ampasika hier. À entendre Philippe Rateloson, directeur général de l'autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d'Antananarivo (APIPA), cette activité n'affecte pas le cours de la rivière. « La briqueterie est même encouragée sur cette rivière. Elle favorise le nivellement du canal de laminage », a souligné le directeur général de l'APIPA. Les trous laissés par la briqueterie auraient ainsi diminué le débit maximal du cours d'eau en répartissant le volume de la crue dans le temps. Ceci est possible grâce au stockage temporaire d’une partie du volume de la crue dans le lit majeur de l'Ikopa.

Quant à l'extraction du sable, elle présente un danger pour la digue de protection. « L'extraction du sable est par contre interdite lorsqu'elle est proche des ouvrages d'art et de digue », a précisé Philippe Rateloson. Question­nés sur la taxe générée par cette activité, les briquetiers veulent garder le secret. « Nous effectuons un travail légal sur ce lit de l'Ikopa. Et nos briques sont moins chères que celles des au­tres briquetiers », a conclu Henri Randriambelo.

 

Vonjy Radasimalala

 

Samedi 03 août 2013

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article