Riz blanc: le pays doit importer

Publié le par Alain GYRE

Riz blanc: Le pays doit importer

     

 

Samedi, 21 Juillet 2012

Avec ses 5.900.000 tonnes de production, la Grande Ile doit importer près de 200000 tonnes de riz blanc chaque année pour combler la consommation locale.

Dans ce cadre, les données, actuellement, disponibles de l’OdR mentionnent que le riz importé est resté commercialisé dans 14 régions sur les 22 observées, principalement dans les littoraux Est, Nord est, les Hautes Terres et la partie Sud. Et il est remarqué une hausse de prix respective de 15% et de 8% dans les Régions Atsimo Atsinanana et Anosy.

La hausse s’explique par une offre insuffisante en riz importé due à un retard d’approvisionnement. En revanche, une baisse marquée de 6% a été observée sur les prix du riz importé à Analanjirofo. Elle a été influencée par l’abondance du riz blanc local « vary vao » et la baisse du prix de ce dernier dans le District de Mananara. Dans ce contexte, la fourchette de prix varie de 1187 Ar (Atsinanana) – à 1500 Ar (Atsimo Atsinanana).

En outre, pour évaluer les importations commerciales, l’OdR s’est référé aux données de la Direction des Douanes.

Les importations du mois d’Avril et de Mai 2012 ont été respectivement de 8730 tonnes et de 9 690 tonnes, soit 115 400 tonnes depuis le début de l’année. En 2011, les importations des cinq premiers mois ne se chiffraient qu’à 104 210 tonnes soit un surplus d’un peu moins de 10000 tonnes ce qui explique peut-être la relative stabilité du prix même pendant les différents choc (cyclone, inondation, augmentation du prix du carburant). Les marchés du riz devaient être mieux stabilisés si l’on suppose que ces riz importés aient atteint les zones déficitaires et enclavées comme la partie sud, le sud-est, les régions Analanjirofo, Atsimo Andrefana et Melaky.

Légère hausse des cours mondiaux

La hausse s’est poursuivie depuis le mois de Mars. En effet, l’indice OSIRIZ (IPO) a augmenté de 2 points en Avril (243 points) puis de 07 points en Mai (250 points). Pour les prix FOB par tonne de riz, seul le riz Pak 25 a enregistré une diminution (1%) par rapport à son niveau d’Avril en raison de la concurrence entre les exportateurs.

Ces prix FOB ont par contre augmenté de 5% pour la variété « USA 2/4 », 7% pour le « Thaï 100B » et le « Thaï 25 », et 2% pour le « VN 25 ». Cette hausse est liée à une demande mondiale croissante avec le retour sur le marché international des grands importateurs mondiaux (Nigéria, Philippine, Indonésie, etc.).

Selon la FAO, la quantité échangée diminuerait de 2,6% en 2012 par rapport à 2011 à cause de la baisse de la demande asiatique. Le volume serait de 34,4M t en 2012 contre 35,2Mt en 2011.

Les quantités provenant des principaux pays exportateurs devraient être suffisantes pour répondre à cette demande.

Toujours selon la FAO, la production mondiale aurait été de 720millions de tonnes (480,8Mt de riz blanc) en 2011. Grâce à de meilleures conditions climatiques ainsi qu’à l’extension des surfaces rizicoles mondiales, la prévision pour la campagne 2012/2013 est à la hausse de 1,7% par rapport à précédente

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article