Riz pluvial: amélioration de la fertilité du sol

Publié le par Alain GYRE

Riz pluvial : Amélioration de la fertilité du sol

Une solution au problème d'accès des rizicultures aux engrais. Pendant les dix prochaines années, le centre de coopération internationale de recherche pour le développement de l'agronomie tropicale ainsi que ses partenaires, à savoir l'Université d'Antananarivo et le Fofifa, vont élargir les recherches , en matière de riziculture irriguée. La fertilité du sol figure parmi les domaines d'interventions prioritaires. Des recherches portant sur
l'amélioration de la qualité du fumier seront entreprises dans ce cadre. Des partenaires intervenant dans le domaine de l'élevage tel le Fifamanor, seront intégrés dans les travaux de recherche. « Les riziculteurs n'ont pas toujours les moyens suffisants pour s'acheter de l' engrais. Avec la promotion du riz pluvial, la fertilité peut être gardée. Il s'agit de moins travailler la terre mais aussi de garder les résidus des récoltes », avance Eric Scopel, chercheur du CIRAD, dans le système de production d'altitude et durabilité C'était hier à Ankatso, lors de la signature d'une nouvelle convention de partenariat entre les trois acteurs.
La maîtrise de la maladie pyriculariose par la multiplication variétale, notamment par la création de variétés plus résistantes demeure aussi indispensable. La pyriculariose pourrait en effet, réduire la production à néant. Des analyses photosatellites seront effectuées pour avoir des
statistiques fiables sur l'évolution du riz pluvial, l'augmen­tation des surfaces. Outre la riziculture irriguée, le dispositif de recherche travaille sur la conservation et la valorisation de la biodiversité, spécifiquement sur la forêt naturelle. Dans le cadre de la nouvelle convention, les recherches seront élargies sur les forêts de plantation.

Lantoniaina Razafindramiadana

Samedi 01 decembre 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article