RN5 : Réfection de la route de Foulpointe

Publié le par Alain GYRE

RN5 : Réfection de la route de Foulpointe

 

 1-rn5-1.jpg

 

Près de 40 % de la RN 5 a déjà un aspect neuf et particulièrement roulant

 

L’axe routier reliant Toamasina et Foulpointe était quasi impraticable. Mais les travaux de réhabilitation ont repris, pour le grand bonheur des usagers.

 

Les vacanciers peuvent à nouveau programmer Fouplointe pour leur prochaine destination. La réhabilitation de la Route nationale 5 (RN 5) a déjà repris depuis le 14 octobre. Elle concerne une portion de 55 kilomètres, reliant la ville de Toamasina à ce site balnéaire le plus célèbre du pays. Les travaux devront durer 105 jours et sont assurés par l'entreprise chinoise SMATP. Selon les explications de Rajo Randriafeno, ministre des Mines, le coût du chantier s'élève à quatre milliards d'ariary et 40% des travaux sont déjà réalisés jusqu'à

ce jour. Le chantier devrait être bouclé vers la fin de

l'année.

« Pour l'instant, le permis d'exploitation de Mainland reste suspendu et l'étude des impacts environnementaux ainsi que les consultations publiques pour avoir les avis des riverains se poursuivent. Par ailleurs, des mesures ont été prises afin d'assurer la praticabilité de cet axe, notamment durant la campagne de litchi d'ici le 20 novembre », explique le ministre Rajo Randriafeno.

La compagnie Mainland est titulaire d'un permis d'exploitation d'ilménite dans la région de Soanierana Ivongo.

En 2011, à la suite d'importants dégâts causés par ses activités sur l'environnement, en particulier sur la route reliant Foulpointe à Toamasina, l'État a décidé de suspendre le permis jusqu'à ce que la compagnie répare les dégâts qu'elle a causés, dont, entre autres, la réfection de la RN5.

Un premier chantier a déjà démarré en 2011 mais suite à des problèmes techniques, il a été arrêté, entraînant une dégradation avancée de la chaussée. Lors des dernières grandes vacances, Foulpointe avait été quasi inaccessible pour ceux qui ne voyageaient pas en 4x4.

En tout cas, la reprise du chantier satisfait déjà les usagers de cet axe. La société SMATP a procédé au nivellement des portions les plus touchés, « les points noirs », comme ont dit dans le jargon technique. Ce qui a grandement soulagé le trafic et réduit sensiblement la durée du trajet. Même les habitants de Toamasina recommencent à aller passer un après-midi au bord du lagon de Foulpointe.

 

 

Mahefa Rakotomalala

 

Mardi 12 novembre 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article