Sahona sy Lambo - La Grenouille et le Sanglier

Publié le par Alain GYRE

92 Sahona sy Lambo.

La grenouille et le sanglier.

 

            Il était une fois où Sahona, la grenouille, rencontra Lambo, le sanglier. Ils se mirent à converser sur tout ou rien, comme si ils étaient parents.

            Ils s’entendirent si bien qu’ils décidèrent de devenir frères de sang.

-Ainsi tu viens chez moi d’abord disait Lambo à Sahona car je suis l’aîné d’entre nous deux.

-Allons selon ton souhait, répondit Sahona puisqu’il est vrai que tu es l’aîné et ainsi « parent » ( ray aman-dreny ) ; car je ne permettrais pas de te contredire si je mourrai jeune.

Ils s’installèrent donc chez Lambo et mangèrent à satiété.

            Un jour, alors que le repas était déjà servi, Lambo ne fut pas satisfait car il n’en eut pas assez.

Il s’en prit à Sahona ;

-Tu deviens prétentieux et ne partage pas ton bien avec moi ! Lorsque tu étais chez moi, tu avais tant à manger. Puis quand je viens chez toi, que me sers tu ? Rien qu’on ne donne même pas à un chien§ Je ne me laisserai pas traiter ainsi. Même si nous sommes frères de sang, j’exige que tu me traites mieux, je veux un duel.

            Calmement Sahona répondit :

-Comme tu voudras ! On ne donne pas sa vie pour la reprendre, je ne crains rien !

-Quand tu voudras, je ne me défile pas.

-Mesurons d’abord nos forces physiques et mentales.

            Aussi ils programmèrent une épreuve de course sur une côte abrupte.

            Alors que Lambo démarra, Sahona sauta sur son dos. Lambo ne l’a pas remarqué, puisque Sahona était très légère. Il courut tel une tornade et quand il approcha du but, Sahona sauta de son dos et l’attendit à l’arrivée, Lambo n’avait plus qu’à constater.

-Ah ! Petite ! Tu es de petite taille mais tu cours bien. Toutefois, maintenant je te défie au saut.

Sahona répondit :

-Qu’il soit fait selon ta volonté, ainsi tu n’auras pas de regret ni de rancune.

            Ainsi ils se rendirent à une mare. Quand Lambo sauta Sahona se mit à nouveau sur son dos. Puis Sahona descendit à nouveau de son dos avant qu’ils n’atterrissent de l’autre côté de la mare.

            Lambo s’écria :

-Mais décidément je ne peux pas te battre. Mais je ne m’avoue pas vaincu, je propose un dernier combat : va chercher tous tes parents car il va en être à-la-vie-à-la-mort, je ne veux pas que tu meurs sans ta famille, que tu t’éteignes toute seule.

            Sahona héla donc toutes les grenouilles, tous les crapauds. Mais Lambo alla chercher seulement trois de ses compères.

Quand tous furent réunis, les batraciens se mirent à coasser si fort que les sangliers prirent peur et s’enfuirent !

 

Angano, angano, aria, aria, izaho mpamaky, ianareo mpitsentsitra.

« Ce n’était qu’un conte, c’est moi qui ai cassé l’os et c’est vous qui sucez la moelle… »

 

Morale de l’histoire :

Un plus grand à esprit limité ne peut rien face à la malice et à l’intelligence.

 

 

Contes et légendes de Madagascar

Angano ! Angano !

Publié dans Contes sur la toile

Commenter cet article