Sainte-Marie : une baleine adulte échouée

Publié le par Alain GYRE

Sainte-Marie : une baleine adulte échouée

(23-07-2013)

La saison de passage des baleines dans les eaux chaudes de l’Océan Indien, notamment à Sainte-Marie, a débuté au mois de juin cette année. Ce week-end, une adulte s’est échouée à l’île Boraha. Les raisons de cet échouage sont encore inconnues.

 

 1-baleine.jpg

 

Des villageois en train de faire monter dans leurs pirogues une tranche de viande de la baleine échouée

© www.cetamada.org

Samedi matin, une baleine à bosse s’est échouée sur une plage au Sud-est de l’ile Sainte-Marie. Un évènement rare et spectaculaire qui est due certainement à quelque chose comme la mort naturelle, comme la vieillesse ou la maladie, ou des activités humaines telles collision avec un bateau, capture accidentelle dans un filet. Peu de temps après l’apparition de l’échouage, l’association Cetamada s’est rendue sur les lieux et effectuer des prélèvements scientifiques.

 

« Il s’agissait d’une baleine adulte dont la taille est de 15,80 mètres. La cause du décès de l’animal n’est pas connue. Une fois échouée, la baleine se retrouve dans un état d’impuissance et meurt par asphyxie ou déshydratation », selon l’association qui effectue actuellement des études sur certains morceaux d’organes internes, de peau et de muscles de l’animal. Et dans les jours qui viennent, l’on saura davantage sur la mort de la cétacée mais aussi s’assurer sur la non-contamination de la viande qui circule actuellement sur les étals du marché.

 Pour ceux qui sont témoins d’un échouage de mammifères marins, l’association Cetamada est disponible au numéro vert gratuit 901.

 

Rappelons que pour les saint-mariens, des croyances ancestrales considèrent l’échouage comme un don offert par les dieux afin de ne pas mourir de faim. A partir du 30 août prochain, ils fêteront le Festival Tsôlabe, festival consacré à la baleine à bosse.

 

Solofo Andrianjakarivelo

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article