Salon destination nature : Quand le « 5 étoiles » brille à Paris !

Publié le par Alain GYRE

Salon destination nature : Quand le « 5 étoiles » brille à Paris !       

Vendredi, 28 Mars 2014

Alors que les politiciens continuent de se déchirer avec les dégâts que l’on sait sur la vie publique, des hommes et des femmes ne se lassent pas d’agir pour essayer de redresser le pays.

 

Hier à Berlin au salon ITB, ils sont aujourd’hui à Paris pour le salon Destination Nature. « C’est un salon spécifique qui cadre parfaitement à nos atouts », explique Vola Raveloson, directrice exécutive de l’ONTM (Office national du tourisme de Madagascar qui cette fois-ci encore se bat pour redorer le blason du pays après les malheureux épisodes en matière de sécurité.

 

Pour la première fois présente à ce rendez-vous annuel, la Grande Ile sera assurément la vedette de ce salon, qui verra la participation de 350 exposants.  Les randonnées pédestres ou à vélo, en famille ou sportive son privilégiée sont privilégiées pour ce 30ème édition mais le bio, la santé au naturel et même le commerce équitable sont présents à cette foire un peu particulière.

 

Au niveau du public d’abord, les 71 000 visiteurs attendus sont ciblés sur invitation gratuite. D’après les organisateurs, ce public cible est composé de famille de catégorie socioprofessionnelle élevée , c’est-à-dire une clientèle aisée pour ne pas dire fortunée.

 

Ensuite, ce n’est pas un salon international comme le mondial à Paris où exposent presque tous les pays du  monde. A part quelques régions d’Europe, Destination nature voit la participation quasi-exclusive des départements français.

 

Madagascar peut ainsi tirer son épingle du jeu en exploitant une nouvelle niche pour laquelle le pays a d’immenses potentialités à offrir. En matière de randonnée par exemple, l’Office région de tourisme d’Analamanga se distingue par ses activités périodiques. Les autres offices régionaux qui participent à ce salon (Fianarantsoa, Isalo Ihorombe, Sainte-Mariene déméritent pas en disposant d’autres sites aussi particuliers qu’attrayants. Le tourisme solidaire qui est très en vogue en Europe n’est pas en reste avec Jacaranda tandis que le tourisme humanitaire associé à la santé sera développé par les Huiles de Madagascar, une fondation qui soutient les œuvres du Père Pedro.

 

Bref, les ambassadeurs de la Grande Ile auront trois jours pour essayer d’atteindre l’objectif d’attirer de nouveaux touristes tout en gardant le niveau des recettes. Mais la délégation malgache conduite par le PCA de l’ONTM et DG de l’hôtel Colbert, Eric Koller a aussi pour mission de convaincre les tours opérateurs de faire venir les touristes à Madagascar.  Il faut que ces derniers se ramènent au légendaire slogan d’Air Madagascar : « nous n’avons pas de palace mais notre nature est 5 étoiles ». Jusqu’à dimanche, elle brille sur Paris mais qui peut prédire de l’avenir avec ces salauds de politicards ?

 

Salomon Ravelontsalama

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article