Secteur énergie : Nouveau central hydroélectrique dans la Commune d’Andina

Publié le par Alain GYRE

Secteur énergie : Nouveau central hydroélectrique dans la Commune d’Andina

sept 8th, 2014

 RURAL-300x168

Rabarivola Charles, maire d’Andina. (Photo : Anastase)

 

Les habitants d’Andina et ses alentours ont enfin résolu leur problème d’électricité. Une des solutions pérennes et efficientes dans le secteur de l’énergie a pu être appliquée pour ces localités. Une réalisation réussie, grâce à une forte participation des bénéficiaires.

 

La commune rurale d’Andina dans le district d’Ambositra a dû attendre dix ans pour se voir dotée d’une centrale hydro-électrique, grâce  à l’appui du projet « PHEDER » (Projet Hydro-Electrique de  Développement Rural) financé par l’Union Européenne et la facilitation de la région d’Amoron’i Mania à travers l’intervention du directeur du développement régional, Rakotomampionona. Vers 2004, cette localité  avait bénéficié d’un projet d’électrification, les poteaux ainsi que les fils ont été installés, il ne manquait que le générateur d’électricité qui devait alimenter le réseau, a fait savoir Rabarivelo Charles, maire de la commune rurale d’Andina. Depuis là le projet a été perdu de vue.

 

Modèle nouveau. Avec l’appui du projet « PHEDER », la commune rurale d’Andina vient d’être dotée d’une centrale hydroélectrique opérationnelle. 5 fokontany régis en associations sont les bénéficiaires directs de ce projet. Comme l’a souligné Rabarivola Charles, l’argent du projet n’a été géré ni par la région ni par la commune, mais versé directement auprès de ces associations qui sont composées par les habitants des villages et  dont les chefs de fokontany assurent la présidence. Un modèle  de développement à la base qui est à même de répondre aux besoins de la population, notent les observateurs. Rabarivelo Charles de se réjouir que cette centrale hydro-électrique tant convoité assure désormais le levier du développement Agricole  grand « A » autrement dit, du monde rural en général. Dans le sens que ce projet a pour objectif la protection de l’environnement à travers la protection des bassins versants où se situe la centrale hydro-électrique et l’aménagement des pistes qui relient cette dernière aux différents fokontany bénéficiaires. C’est le côté environnemental. Côté socio-économique la centrale hydro-électrique permet de créer des activités génératrices de revenus et surtout de promouvoir des valeurs ajoutées dans la transformation des produits phares agricoles de la commune, comme les oranges et les tomates. Les oranges ne seront pas tout simplement expédiées vers la capitale, mais seront transformées en jus sur place. Il en sera de même pour la production de tomate approvisionne la province de Fianarantsoa et de Toliary. Les producteurs pourront donc durant la pleine saison de la tomate conserver leur produit à travers la transformation. De nombreux opérateurs locaux sont désireux de venir s’installer à Andina pour investir et créer des emplois, a poursuivi Rabarivola Charles.

 

Entraves. La commune rurale d’Andina est située à 17km à l’Est d’Ambositra,chef lieu de la région d’Amoron’i Mania et compte 15 fokontany pour une population de plus de 18 000 âmes reparties sur une superficie de 179 km2 . Comme toutes les communes rurales, Andina se trouve confronter à des entraves majeures pour son développement, pour ne citer que l’état lamentable des infrastructures routières, l’insécurité.

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article