"Si la liberté l’exige" Rado

Publié le par Alain GYRE

Si la liberté l’exige                                   Raha ilain’ny Fahafahana

 

Si la liberté l’exige                                      Raha ilain’ny Fahafahana

Que je sois muet                                         ny hanginako ho moana

Pour ne pas dénoncer mes amis :               tsy hanondro izay sakaizako :

O mes lèvres, soyez scellées !                   Mikombona ianao, ry molotro !

 

Si la liberté l’exige                                      Raha takian’ny Fahafahana

Que je pleure au printemps                        ny hitomaniako lohataona

Et que je sois gai en hiver :                        sy ho mirana ririnina :

Montre-le, ô mon visage !                          Tovy izany, ry salovako !

 

Si on me désigne pour                               Raha tondroina aho handeha

Couper avec mes dents les anneaux          hamazana ny masom-by

Et écraser les chaînes :                              sy hanamontsana ny gadra :

Soyez acérées, ô mes dents !                     Miranita ianao, ry nifiko !

 

Si on veut que soit tarie                            Raha tadiaviny ho ritra

La boue que voilà                                      ‘ty ranom-potaka eto ity

Pour devenir une terre sèche :                  mba hanjary tany maina :

Sois une coupe, ô ma bouche !                 Meteza ho zinga ianao, ry vavako !

 

Si la liberté l’exige                                   Raha ilain’ny Fahafahana

Que la chair devienne le pont                  mba ho nofo no tetezana

Pour qu’elle atteigne l’autre rive :           handehanany eny am-pita :

Couche-toi, ô mon corps !                        Mandria ialahy,  ry tenabeko !

 

Et entonne comme chant unique              Ary izao no ataovy hira

Sur le champ de bataille                           eny anaty sahan’ady

Jusqu’à l’ultime goutte  de vie :                mandra-paha-ritran’aina

« Ordonne-moi, ô Liberté ! »                    « Baikoy aho, ry Faqhafahana !

 

Dinitra,  p. 73                                                              Sueur, p. 73

 

Georges ANDRIAMA NANTENA (RADO)

Textes malgaches choisis et traduits par

François-Xavier RAZAFIMAHATRATRA

Publié dans Poèmes malgaches

Commenter cet article