Sucre: la Sucoma rempile pour dix ans

Publié le par Alain GYRE

Sucre : La Sucoma rempile pour dix ans

La production de la Sucoma est absorbée pour le moment par le marché local

L'État malgache a récemment décidé de renouveler le contrat de la Sucoma pour dix ans. Des engagements doivent être respectés.

Atteindre la capacité de production optimale de l'unité de production. C'est un objectif que la sucrerie Complant de Madagascar (Sucoma) devrait atteindre dans les dix prochaines années. Il a été défini dans le cadre du protocole d'accord reconduit entre
l'État malgache et le groupe Complant. Outre le planning de production, des programmes d'embauche et d'investissements sont élaborés dans un business plan qui devra être réalisé entre trois à cinq ans. En terme d'investissement, le groupe prévoit d'injecter un montant de 24 millions de dollars comprenant le fonds de roulement, le volet agricole et le volet usine. « Pour les dix prochaines années, le programme de production pour la sucrerie de Morondava prévoit de produire 20 100 tonnes de sucre, soit la capacité optimale de l'unité. Un investissement de 24 millions de dollars sera injecté », relate une source officielle auprès du ministère de l'économie et de l'industrie.
De son côté, l’État s'engage à faciliter les investissements, notamment l'accès de matériel qui devient par la suite un patrimoine appartenant à la Siranala à Analaiva. « Dans l'accord entre les deux parties, il a été défini que le matériel utilisé dans l'exploitation bénéficiera d'une franchise douanière, d'une détaxation. Ces derniers deviendront par la suite des biens de la Siranala », soutient un responsable auprès du siège social de la Siranala. La production ne constitue qu'un élément du contrat. Mais la réalisation des investissements, dans les conditions requises par l'investisseur, lui permettra de bénéficier de cinq années en plus comme le stipule le contrat. Ce délai supplémentaire est jugé nécessaire quant à l'amortissement des investissements.
Franchise douanière
Cette année, la sucrerie Complant prévoit une production de près de 16 000 tonnes. En pleine récolte, la situation actuelle est de 8 109 tonnes. Environ 350 employés saisonniers ont été recrutés. La production est généralement vendue localement. Le besoin local devra être prioritaire selon les dispositions du protocole d'accord. Dans les années précédentes, 54 000 tonnes ont été destinées à l'exportation vers l'Union européenne. La Sucoma prévoit d'étendre son réseau de vente pour que les habitants de chaque région puissent y avoir accès.

Lantoniaina Razafindramiadana

Jeudi 16 août 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article