Telefood: plus de 218 millions Ar collectés

Publié le par Alain GYRE

Telefood: Plus de 218 millions Ar collectés

     

 

Vendredi, 12 Octobre 2012

Via les différentes célébrations à Madagascar du mouvement de solidarité internationale Telefood pour éliminer la faim dans le monde, on a pu collecter 218,2 millions Ar depuis 1997.

C’est ce qui a été révélé hier à Anosy lors du lancement de la Journée mondiale de l’alimentation (JMA) à célébrer le 16 octobre et de la Journée mondiale de la femme rurale (JMFR) pour le 15 octobre dans le Vatovavy-Fitovinany. Le représentant par intérim de la FAO à Madagascar, Alexandre Huynh explique que le Telefood mobilise des fonds de solidarité internationale pour aider des ménages ruraux dans des petits projets comme le maraîchage, la transformation de produits agricoles, etc. L’idée est de montrer l’importance d’investir et d’agir pour la sécurité alimentaire. Notons que Madagascar a reçu plus qu’il n’a donné dans les petits projets financés par le Telefood. Depuis 1997, il a obtenu de la FAO 220 000 dollars au titre du Telefood, soit dans les 440 millions Ar. En matière de sécurité alimentaire, Madagascar est dans une situation particulièrement délicate selon le représentant par intérim de la FAO. Il cite le taux de 50% des enfants de moins de 5 ans souffrant de la malnutrition chronique. Ce problème est, selon lui, « extrêmement inquiétant pour l’avenir du pays qui est parmi les 4 premiers pays à afficher un tel taux ».

Il avance toutefois que des solutions techniques existent et qu’elles sont appliquées. Elles servent à diversifier la production et renforcer la sécurité alimentaire. Il faut relever, en effet, que la malnutrition est souvent le résultat de rations non équilibrées et non pas de rations insuffisantes. Sinon, la JMA a cette année pour thème « Les coopératives agricoles nourrissent le monde ». Un thème qui veut démontrer comme quoi le regroupement des paysans peut être une réponse à l’éradication de la faim et au renforcement de la sécurité alimentaire. Le ministre de l’Agriculture rappelle que Madagascar célèbre cette journée depuis 1980. Celle-ci a pour objectif de sensibiliser tout le monde sur l’éradication de la faim dans le monde et la solidarité nationale et internationale qui va dans ce sens. Les coopératives ont été choisies comme thème parce que d’après le représentant par intérim de la FAO, elles permettent de réduire le coût de production via la mutualisation des achats d’intrants et de matériels. Par la même occasion, elles augmentent les bénéfices, créent un positionnement fort des paysans vis-à-vis des interlocuteurs comme l’administration et les entités d’appui, durabilisent le développement de leurs activités…

Cette question de durabilité est importante : elle permet d’amortir et de se relever au mieux des chocs provoqués par des problèmes comme le changement climatique. Seulement, la FAO affirme qu’il faut changer pour s’associer.

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article