Temandrota fasciné par l’art funéraire

Publié le par Alain GYRE

Temandrota fasciné par l’art funéraire

 

08.03.2014

 

  Revue-de-presse-9-3519.jpg

Véritable artiste accompli, Temandrota puise son inspiration sur les sculptures des tombeaux qu’il voyait lors de sa plus tendre enfance. Originaire du Sud de Madagascar, le virtuose peintre et sculpteur se confie sur ses influences qu’il considère également comme son école: « L’acte de création est très important. » affirme-t-il.

 « Les tombeaux étaient comme des musées pour moi. J’aimais les contempler. Sur certains, on peut apprendre beaucoup de choses. Enfant, j’y voyais apparaître des personnes comme Stalone, Jean-Claude Van Damme. J’y ai appris à connaître un monde dont je n’avais aucune idée. » continue-t-il.

 Fasciné par la survie et très attaché aux valeurs culturelles malgaches, Temandrota aime amener les gens à se poser des questions, d’où son style artistique très abstrait. Ceci s’explique peut-être par sa façon de travailler. « Je travaille toujours en transe.» avoue-t-il. De plus, à travers ses œuvres très africanisées, on peut apercevoir beaucoup de géométrie. Il utilise souvent des matériaux naturels, parfois trouvés par terre et par la suite collectionnés.

 Très demandé pour la beauté de ses travaux et ayant voyagé aux quatre coins du monde, Temandrota promet donc un moment de détente et de réflexion.

 

Adresse : 17 rue Rabefiraisana, immeuble SICAM Analakely, du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 12h.

 Chanel Van Waeyenberge

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article