Toamasina: excellente campagne de letchis

Publié le par Alain GYRE

Toamasina : Excellente campagne de litchis

letchis4.jpg

Le litchi de bonne qualité commence à égayer les étals des marchands de fruits sur les marchés de la capitale

La campagne de litchis prendra fin, la semaine prochaine. Le bilan provisoire montre que l'objectif fixé en termes de quantité sera atteint, dépassant les réalisations de 2011.

Satisfecit des opérateurs. La cam­pagne de litchis qui se déroule dans la capitale économique, Toa­masina, depuis le 18 novembre a été des meilleures. Au niveau de la qualité, l'arrivée des pluies au moment opportun a permis d'obtenir des fruits de bons calibres. Près de 70 % de la pro­duction ont eu un diamètre de 29 à 30 mm. Ce qui n'a pas été le cas, l'année dernière, où la majorité des fruits n'ont atteint que 26 à 28 mm de diamètre.
En termes de quantité, les exportateurs n'ont eu aucun mal à remplir les bateaux qui devaient ramener les fruits en l'Europe. « Nous n'avons pas connu de gros problèmes. Les fruits étaient en abondance. Et le bateau conventionnel a été rempli comme prévu. C'était une bonne campagne », a déclaré Faly Rasamimanana, un exportateur. « Il n'y a aucune difficulté à collecter les litchis. Seuls quelques opérateurs n'ont pas pu s'approvisionner normalement à cause de problèmes de gestion interne. L'année dernière, ils étaient nombreux à avoir vécu cette situation », a indiqué, pour sa part, Narson Rafidimanana, président du Groupement des exportateurs de litchis (GEL).
1 000 tonnes de plus
Le volume des exportations a, ainsi, connu une hausse de 1 000 tonnes par rapport à la dernière campagne. Toujours selon les déclarations du président du GEL, plus de 14 000 tonnes de litchis sont déjà expédiées. Les 16 000 tonnes prévues pour cette année seront exportées avant la fin de la campagne, c'est-à-dire la semaine prochaine.
La réalité dépasse donc les estimations de l'après-campagne 2011. Sur la base des réalisations de 2011, les opérateurs ont estimé que les premiers envois par bateau conventionnel sont menacés de_ suppression, faute de produits répondant aux normes exigées par les_importateurs. Une situation qui allait se traduire par un gap de 6 000_ tonnes de litchis et par le retard de l'arrivée des fruits malgaches sur le marché européen. En 2011, le premier bateau_ conventionnel n'était pas rempli, étant donné que les collecteurs avaient difficilement trouvé des litchis de bonne qualité, surtout en termes de calibre, au début de la campagne.
Quant au prix, une baisse a été constatée au niveau des producteurs. Le prix du kilo s'est maintenu entre 900 et 1 000 ariary depuis le début de la campagne, contre 1 000 à 1 200 ariary, l’année dernière. Il reste, toutefois, élevé par rapport à la campagne 2010, au cours de laquelle le kilo de litchis était accessible pour 700 ariary.

Lantoniaina Razafindramiadana

Samedi 08 decembre 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

CNR 12/12/2012 17:01

BRAVO POUR CETTE BONNE CAMPAGNE.MON REVE EST DE M'INSTALLER A TAMATAVE UN JOUR ET DE REALISER UNE BELLE PLANTATION DE LETCHI.

meranthe.s 11/12/2012 07:44

heureusement que la campagne est excellente, je vais pouvoir en profiter c'est mon péché et je ne suis pas le seul dans la famille ...!!!

meranthe.s 10/12/2012 08:35

rien à voir avec ceux sur les étals en France !!!