Toamasina: une école hôtelière bientôt ouverte

Publié le par Alain GYRE

Toamasina : Une école hôtelière bientôt ouverte

Jean Max Rakotomamonjy, ministre du Tourisme, et Jean Pierre Moisand, directeur général du CIS Madagascar, ont signé une convention pour la création d'une école hôtelière

Catering international and service investit dans la mise en place d'une école hôtelière à Toamasina. Une convention de partenariat a été signée.

Vers la professionnalisation du secteur hôtelier. La filière tourisme de la région Antsinanana vient de recevoir un véritable coup de pouce. Basé à Toamasina, Catering international and service Madagascar (CIS) a annoncé la création d'une école hôtelière dans la ville de l'Est. Une convention de partenariat avec le ministère du Tourisme a été signée à l'hôtel Colbert, hier, pour démontrer sa volonté d'investir dans le développement durable du tourisme.
« Il a été constaté que la mauvaise qualité de nos services constitue un handicap pour le secteur tourisme. La mise en place de cette école permettra de fournir une main d'œuvre de qualité », souligne Jean Max Rakotomamonjy, ministre du Tourisme.
L'école sera aménagée dans l'enceinte de l'Université de Toamasina. Jean Pierre Moisand, le directeur général du CIS Madagascar, rassure qu'elle bénéficiera également du statut public. Il ne devrait pas y avoir de frais de scolarité. L'école comportera, entre autres, un restaurant, une cuisine et des chambres pour les applications pratiques.
Investissement
Elle est apte à accueillir une quinzaine d'apprentis par promotion. Les cours pourront être donnés par des professionnels en provenance de la capitale.
Le CIS envisage également de faire venir des formateurs enseignant dans son école à Marseille. En tout cas, le futur établissement scolaire de Toamasina s'ouvrira en septembre.
« Notre métier c'est d'aller à l'étranger. On ne peut pas travailler avec la notion du court terme. Nous somme habitués à investir une part de ce que nous gagnons dans le développement local de notre zone d'intervention », explique Jean Pierre Moisand au sujet des raisons qui ont poussé le CIS à investir dans la mise en place de l'école.
Cette société est présente à Madagascar depuis 2008. Elle assure la restauration auprès du projet Ambatovy et sert plus de 40 000 couverts par jour. Elle est déjà impliquée dans le développement socio-économique de la région.

Judicaëlle Saraléa

Mercredi 01 août 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article