Toliara subit la canicule

Publié le par Alain GYRE

Météo : Toliara subit la canicule

1-tulear.jpg

A défaut de vent frais, l’ombre des cocotiers atténue la chaleur dans certains quartiers de Toliara

La Cité du soleil endure un climat caniculaire. La vie tourne au ralenti, et surtout les maladies causées par la forte chaleur frappent de nombreuses personnes.

Depuis le début de l’année, une vague de chaleur sans précédent s’abat sur la ville de Toliara et ses environs. La cité doit faire face à des températures inhabituelles. Le mercure est grimpé jusqu'à plus de 37 °C en moyenne depuis quelques jours, une valeur jamais atteinte depuis le début des relevés météo, il y a plusieurs années.
« Je vis à Toliara depuis une dizaine d’années, mais de ma vie je n’ai jamais vécu une telle chaleur qui m’oblige à rester à la maison pendant toute la journée », se plaint Mirantsoa Marcella, habitant à Besakoa.
Si aucune victime de cette canicule n'a été signalée, il n'en demeure pas moins que la situation a causé beaucoup de désagréments aux habitants de la ville. Mais ce sont surtout les enfants, les personnes âgées, et particulièrement les personnes qui souffrent d'insuffisance respiratoire qui restent vulnérables à cette chaleur anormale.
Beaucoup de cas d'hospitalisation, et plusieurs cas d´urgence ont été enregistrés au niveau du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toliara depuis plusieurs jours. Ce sont les diabétiques, les hypertendus et les asthmatiques qui ont souffert de cette chaleur.
Déshydratation
« Il s´agit essentiellement de cas de déshydratation très fréquents chez les enfants. Il y a eu également des évacuations dues aux difficultés respiratoires et à l´hypertension induite par cette canicule », précise un médecin du service des urgences du CHU.
Ces pics de température, compliqués par les coupures d'électricité et de délestage de la Jirama, font le bonheur de certaines personnes : les vendeurs de ventilateurs font de réels bénéfices. Ainsi, les magasins où se vendent ces appareils ne désemplissent pas. Ils font des affaires, ces derniers temps.

Francis Ramanantsoa

Mercredi 23 janvier 2013

L’Express

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article