Trafic de tortue: un an de prison ferme et une lourde amende

Publié le par Alain GYRE

Trafic de tortue: un an de prison ferme et une lourde amende
(11-10-2012) - Les trafics en tout genre prolifèrent ces dernières années à Madagascar. Des trafics qui se font voir au grand jour au grand dam de notre environnement et notre biodiversité et de notre avenir.


La dernière en date est la tentative d'export illicite de tortues vers l'Asie qui a eu lieu lundi et que deux ressortissants indiens ont été appréhendés à Ivato. Mais en septembre, le 22 septembre, une grosse affaire de trafic de tortues a aussi ébranlé le Sud de la Grande Ile. Plus de 310 tortues dont deux dans un état sanitaire très critique ont été saisies entre les mains de 4 personnes.

L’affaire est passée devant la Justice, mercredi à Ampanihy. Le dénommé Tsianoky, originaire de Tsihombe, qui est détenteur des 272 tortues trafiquées a été inculpé de 12 mois d’emprisonnement ferme et d’une amende de 10.800.000 Ar. Les autres personnes citées dans cette affaire de trafic de tortues – l’aide-chauffeur, le docker et le convoyeur - ont été relâchées au bénéfice du doute.

Pour WWF, cette décision de la justice est très encourageante.
« La Justice s’est rapidement saisie de cette affaire de trafic de tortues à Ampanihy, une démarche que WWF salue pour sa promptitude et son efficacité. WWF félicite la collaboration fructueuse entre la Justice et les forces de la gendarmerie d’Ampanihy, grâce auxquelles ce réseau est démantelé et est satisfait de constater que la loi est effectivement appliquée et la culpabilité du trafiquant établie et sanctionnée », selon un communiqué de cette organisation.

Le WWF qui estime d'après ses enquêtes sur le terrain que le trafic illégal touche chaque semaine 1 000 tortues radiées du Plateau Mahafaly.

Solofo Andrianjakarivelo

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

meranthe 12/10/2012 08:08

laissez ces pauvres bêtes en liberté