Transport aérien: "Air Madagascar s'engage à respecter ses engagements contractuels", selon Ulrich Andriantiana

Publié le par Alain GYRE

Transport aérien: "Air Madagascar s'engage à respecter ses engagements contractuels", selon Ulrich Andriantiana

(28-08-2014)

Après 48 heures de manifestation à Ivato par une non-assistance aux compagnies européennes, surtout françaises, de la part des syndicats réunis d'Air Madagascar; l'Etat à travers le ministre des transports donne la version de l'Etat et garantit la tenue des opérations d'assistance.

ministre.jpg

Le ministre des transports Ulrich Andriatiana

© -

"L'Etat porte garant et Air Madagascar s'engage à respecter ses engagements contractuels envers les compagnies aériennes européennes", a déclaré à la presse ce jeudi matin à son bureau à Anosy le ministre malgache des transports, Ulrich Andriantiana. Ainsi, au dire du premier responsable du transport à Madagascar, les opérations d'assistance qu'Air Madagascar doit faire auprès des vols AF (Air France), UU (Air Austral) et SS (Corsair) en date de ce jeudi auront lieu. Des mesures sont prises, a-t-il ajouté, en précisant qu'aucune réquisition ne sera faite tout en déplorant une "séquestration des matériels" de la part des manifestants alors qu'à chaque touchée et opération de handling, la compagnie touche 65.000 USD.

 

Parmi ces mesures, on note la présence massive des éléments de l'Emmoreg à l'aéroport d'Ivato depuis ce matin à 07h.

"C'est pour assurer la sécurité des gens qui veulent travailler. Ce n'est qu'une infime partie des employés d'Air Madagascar qui font la grève et les autres, par peur de représailles, ne font que suivre le mouvement", a toujours déclaré le ministre Andriantiana. Selon certains employés de la compagnie à Ivato, les forces de l'ordre sont présentes partout à l'aéroport, même tout près de la cantine, c'est-à-dire dans les zones industrielles d'Air Madagascar. Présence qui pourrait attiser de plus en plus la situation déjà assez tendue. Ce matin, la direction générale de la compagnie a invité les membres du syndicat à une nouvelle rencontre mais personne n'a répondu présente.

 

En ce qui concerne les passagers bloqués à La Réunion depuis mardi soir, certains d'entre eux sont déjà à Antananarivo depuis hier soir. Air France a affrété le B737 d'Air Madagascar pour ce faire.

 

Rappelons que la présence dans l'annexe B d'Air Madagascar après trois ans de dure labeur est la principale cause de cette manifestation des syndicats réunis de la compagnie nationale malagasy de transport aérien. Au ministère des transports de dire que la sortie de cette liste aurait lieu en avril 2015. Quant à la trésorerie de la compagnie, elle enregistre un gap de 100 millions USD. "Aucun plan de redressement de la compagnie n'a eu lieu d'avril 2011 à février 2014", a-t-il ajouté. Comme pour dire que l'ancienne équipe dirigeante d'Air Madagascar n'a rien fait.

 

Le Quai d'Orsay, a diffusé mercredi à l'intention des voyageurs à destination ou en partance d'Antananarivo, un communiqué comme quoi ils doivent se renseigner auprès de leur compagnie aérienne avant de se présenter à l’aéroport.

 

Solofo Andrianjakarivelo

 

© TGN

www.moov.mg

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article